MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Argentine
08 avr.
Prochain événement dans
75 jours
C
GP des Amériques
15 avr.
Prochain événement dans
82 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
96 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Catalogne
03 juin
Prochain événement dans
131 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
145 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
152 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
166 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
201 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
229 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
250 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
257 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
271 jours
28 oct.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
292 jours

Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin

partages
commentaires
Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin
Par :

Michelin a confirmé que le problème rencontré par Fabio Quartararo au Grand Prix d'Aragón est la conséquence d'une pression de départ inadaptée sur le pneu avant. Le manufacturier exclut un problème venant de la gomme.

Michelin a identifié la cause de la dégringolade de Fabio Quartararo au Grand Prix d'Aragón. Parti en pole, le Français a rapidement chuté dans le classement pour voir l'arrivée au 18e rang. Très vite, Quartararo a mis en cause son pneu avant, un medium qu'il n'avait pas testé pendant les essais. Et selon Piero Taramasso, qui exclut tout problème sur le pneu, c'est le manque de données qui a provoqué les soucis d'adhérence rencontrés par le pilote, puisque le team SRT a opté pour une pression trop élevée.

"Nous avons échangé les données et la situation est claire", a déclaré le responsable de la compétition deux roues de Michelin à Motorsport.com. "Du point de vue du pneu, il n'y a aucun problème, le pneu était OK. Le choix du pneu medium à l'avant était le bon, compte tenu des conditions de piste ainsi que des résultats à la fin de la course. Il n'y a donc pas non plus de problème lié à la gomme choisie."

"Le problème est qu'ils n'ont pas pu essayer le pneu medium pendant les EL4, dans des conditions qui étaient similaires à celles de la course, ils n'avaient donc pas de données pour comprendre quelles pressions utiliser et ils ont calculé des pressions de base qui se sont révélées un peu plus élevées que ce qu'elles auraient dû être."

Lire aussi :

Le schéma de la course de Quartararo a contribué à faire monter la pression dans le pneu : "En partant avec des pressions un peu plus élevées, puis avec le pilotage agressif des premiers tours et le fait d'être dans le trafic, la pression a [encore] augmenté", confirme Taramasso. "On sait que lorsque l'on suit d'autres motos, le pneu ne se refroidit pas et la pression continue donc à augmenter, ce qui change le comportement de la moto. Dès lors, pour Fabio tout est devenu difficile."

Jeudi, Fabio Quartararo a précisé qu'il ne regrettait pas d'avoir choisi le pneu medium pour la course, puisqu'il n'était pas en confiance avec le soft, même si son accident en EL3 l'a privé d'une évaluation décisive lors des EL4 avec la monte pneumatique finalement utilisée en course.

Le MotoGP est à nouveau en Aragón ce week-end et le pilote français a prévu de continuer à tester le pneu medium mais aussi d'évaluer différentes combinaisons entre l'avant et l'arrière, afin d'avoir suffisamment de données pour la course. Avec de faibles températures dans la matinée, les Essais Libres 2 pourraient déjà s'avérer déterminants pour bien préparer le Grand Prix.

Avec Matteo Nugnes et Léna Buffa

Espargaró conscient de la menace du coronavirus malgré les précautions

Article précédent

Espargaró conscient de la menace du coronavirus malgré les précautions

Article suivant

Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud