Gresini n'exclut pas l'option Toprak Razgatlioglu pour 2025

Gresini ne ferme pas la porte à un recrutement de Toprak Razgatlioglu en 2025... mais certains doutent de la capacité du Turc à se défaire de son contrat avec BMW.

Toprak Razgatlioglu, BMW Motorrad WorldSBK Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Toprak Razgatlioglu a exprimé sa volonté de quitter le WorldSBK pour le MotoGP la saison prochaine, une ambition qui soulève plusieurs questionnements : le pilote turc devra d'abord se défaire de son contrat avec BMW pour 2025, alors que la moto qu'il pourrait piloter en catégorie reine reste un mystère.

Seulement la moitié des places sur la grille sont attribuées mais plusieurs prolongations sont imminentes, notamment pour Álex Márquez chez Gresini, Álex Rins chez Yamaha et Joan Mir chez Honda. D'autres options se sont également refermées pour Razgatlioglu.

La presse italienne l'imaginait chez VR46, une possibilité vite écartée par l'équipe. "Nous devons penser à tout mais Toprak ne fait pas partie de nos idées pour le moment", a expliqué Pablo Nieto, team manager de la structure de Valentino Rossi.

Chou blanc également du côté de Pramac, cité en raison des liens passés entre Razgatlioglu et Yamaha, nouveau partenaire de l'équipe et marque avec laquelle le pilote a décroché le titre en WorldSBK en 2021. "Ça, je pense que ce ne sont que des rumeurs", a lâché Paolo Campinoti, propriétaire de Pramac, au site officiel du MotoGP, garantissant "à 100%" que ce recrutement était écarté.

Chez LCR, Lucio Cecchinello s'était montré plus ouvert, tout en précisant que la décision reviendrait à Honda et que Takaaki Nakagami conservait la priorité. C'est peut-être du côté de Gresini que Razgatlioglu pourrait susciter un véritable intérêt, l'équipe ayant une place à attribuer avec le départ de Marc Márquez pour la structure Ducati officielle.

"On évalue encore beaucoup d'options", a précisé Michele Masini, le team manager de Gresini, sans citer aucun nom. "On étudie différents projets et je pense que l'on va s'y plonger attentivement la semaine prochaine."

Lorsqu'il a été interrogé sur la possibilité Razgatlioglu, Masini a laissé la porte ouverte : "Comme je l'ai dit, on évalue encore toutes les options." Relancé sur son intérêt pour le leader du WorldSBK, le dirigeant a une nouvelle fois évité les démentis vus chez la concurrence : "Je ne peux pas citer ce nom, mais il y a quelques options."

Toutefois, avant de sérieusement songer à Razgatlioglu, Gresini ou tout autre équipe devra d'abord s'assurer de sa disponibilité. Lin Jarvis, qui connaît bien le pilote pour l'avoir dirigé lorsqu'il représentait Yamaha en WorldSBK, doute fortement qu'il pourra rejoindre le MotoGP la saison prochaine.

"Je pense que BMW a clarifié la situation la semaine dernière", a déclaré le directeur général de Yamaha Motor Racing. "Je ne sais pas quelle est la source mais ils ont dit qu'ils avaient un contrat de deux ans avec Toprak, donc je pense que les chances de voir Toprak dans le paddock du MotoGP la saison prochaine sont très, très minces. Je ne pense pas que ce soit une option réaliste [pour Pramac] en 2025."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL2 - Bagnaia reste dominateur, grosses chutes pour Bezzecchi et Fernández
Article suivant Qualifs - Bagnaia bat Martín pour une pole astronomique !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France