Miller fustige les "idiots" qui créent des problèmes de trafic

Jack Miller s'agace que le trafic ait encore été un sujet en Q1 au GP des Pays-Bas, estimant que certains pilotes ont un comportement irresponsable. Il ne comprend pas le "double standard" du Championnat du monde puisque ces agissements sont lourdement pénalisés en Moto3.

Différents incidents en Moto3 et en MotoGP ont marqué la journée à Assen. Dans la matinée, la troisième séance d'essais libres du Moto3 s'est conclue sur un gros accident impliquant Pedro Acosta, Riccardo Rossi, Stefano Nepa et Ryusei Yamanaka à la sortie de la dernière chicane. Acosta a chuté au milieu de la piste et Rossi n'a pas pu l'éviter, chutant à son tour, aucune blessure sérieuse n'étant à déplorer même si le premier souffre d'un traumatisme thoracique qui l'a empêché de rouler en qualifications, et que le second a mis du temps à se relever.

 

Lors des qualifications du MotoGP, ce sont les tactiques de certains pilotes pour prendre une roue en Q1, quitte à rester au ralenti sur la piste en attendant de pouvoir trouver une aspiration, qui ont été remarquées. Des scènes déjà vues il y a une semaine au Sachsenring et qui avaient mené à une pénalité pour Enea Bastianini.

Lire aussi :

Le sujet du trafic a été évoqué en Commission de sécurité à Assen et Jack Miller s'agace que ces incidents se soit reproduits ce samedi. Estimant que les pilotes impliqués dans ces situations "savent à 100%" qu'ils sont sous le feu des critiques, le pilote Ducati pointe sans les nommer des récidivistes donnant selon lui un très mauvais exemple à la jeune génération et ne comprend pas pourquoi ces manœuvres sont sanctionnées en Moto3, des pilotes étant souvent pénalisés par un départ depuis la voie des stands, mais pas en MotoGP.

"J'ai dit très clairement ce que je pensais de ça à la Commission de sécurité", a pesté Miller après les qualifications. "Certains pilotes qui sont tout le temps impliqués dans ces situations ont essayé de se défendre en disant que ce n'est pas dangereux et qu'ils font attention, des choses comme ça. J'ai dit clairement qu'il y a un double standard. Comment juger les jeunes qui font ça quand on le fait soi-même en disant 'Non, ça va, je fais attention' ? On ne voit pas les autres motos arriver, on ne sait pas."

"Pour moi, on ne devrait pas avoir ce système de pénalité. C'est le MotoGP. Ces idiots devraient réussir à faire un tour seul. Ils ne devraient pas s'arrêter, ils ne devraient pas rester sur la trajectoire. J'ai failli percuter [Jorge] Martín ce matin en EL3, il était arrêté au virage 6, le virage le plus rapide de la piste. Ils le font et ensuite ils ont le culot de se justifier, mais ils sont les premiers à le faire et quand les jeunes le font ils disent que ça donne une mauvaise image."

"Je ne comprends vraiment pas ce double standard, c'est une connerie. C'est comme le règlement du drapeau jaune, on n'a des soucis que si on tombe pendant un drapeau jaune. Il y a un double standard, on ne peut pas avoir le meilleur des deux mondes entre la sécurité et la compétitivité."

Miller espère se mesurer aux pilotes Yamaha

C'est depuis son garage que Jack Miller a suivi cette Q1 puisqu'il était directement qualifié pour la deuxième partie des qualifications. Contraint de ralentir en raison du drapeau jaune provoqué par la chute d'Álex Rins, l'Australien n'a signé que le huitième temps, n'étant que le troisième meilleur représentant de Ducati après Pecco Bagnaia et Johann Zarco. Maverick Viñales et Fabio Quartararo, dominateurs de toutes les séances disputées ce week-end, semblent au-dessus du lot mais Miller espère déjouer les pronostics.

"Fabio semble assez fort. On verra pour l'autre. Il était bon dernier la semaine dernière et tout à coup il est devant ce week-end, donc c'est bien. Je pense qu'ils montrent que la moto a un gros potentiel. C'est une piste parfaite pour eux, ça s'enchaîne, ils conservent leur vitesse. Ça fonctionnera bien [pour eux] ici. On verra. Comme on l'a vu dans toutes les courses cette année, sur le papier on croit qu'ils vont gagner facilement mais pour une raison ou une autre, ils n'arrivent pas à le faire en course. En tout cas c'est ce que j'espère !"

"On verra si on pourra le faire. On verra si Pecco pourra prendre un bon départ, ce qui devrait être possible depuis la première ligne, et Johann est en deuxième ligne. On devrait tous être en mesure de prendre un départ acceptable et de les troubler au début. J'espère que ça nous donnera une chance en fin de course, mais on verra."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du GP des Pays-Bas MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP des Pays-Bas MotoGP

Article suivant

Auteur d'une petite erreur, Quartararo veut se rattraper en course

Auteur d'une petite erreur, Quartararo veut se rattraper en course
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021