Malgré ses progrès, la KTM doit encore gagner en stabilité

Les pilotes KTM, Brad Binder en particulier, ont eu des problèmes de stabilité au GP des Pays-Bas. Miguel Oliveira estime que ce souci est apparu quand la marque a cherché à améliorer l'agilité de sa moto.

Malgré ses progrès, la KTM doit encore gagner en stabilité

KTM a fait de gros progrès depuis le début de la saison, un cadre modifié accompagné d'un nouveau carburant lancés au Mugello ayant permis à Miguel Oliveira et Brad Binder de faire un bond dans la hiérarchie. Oliveira a décroché les meilleurs résultats en s'offrant trois podiums consécutifs, dont une victoire à Barcelone, et Binder a également décroché de bons résultats durant cette période, échouant au pied du podium après une belle remontée au Sachsenring.

La course du vainqueur du GP de République Tchèque 2020 a été plus difficile à Assen, avec une lointaine 21e place en qualifications et la 12e en course le lendemain. Son week-end a surtout été perturbé par un problème de stabilité en ligne droite apparu le samedi après-midi, et que KTM a mis du temps à corriger.

"À partir des EL4, j'ai eu de gros problèmes à plusieurs endroits, des problèmes de stabilité", a expliqué Binder. "J'avais du mal à rester à fond dans ces sections, il fallait couper l'accélérateur. J'avais du mal à être propre et à travailler pour être plus rapide. Quand on doit couper l'accélérateur en ligne droite, le tour est déjà gâché. C'était dur. C'était la même chose dans le warm-up et c'était bien mieux en course après des changements. J'ai pu commencer à travailler pour retrouver mon meilleur niveau."

Lire aussi :

"C'était assez bon parce que j'ai retrouvé les sensations des EL3", a ajouté le Sud-Africain. "Malheureusement j'étais un peu trop lent, c'est très dur en partant de la 21e place. On a réussi quelques dépassements et malheureusement je n'avais pas le rythme pour continuer à gagner des places. En tout cas, c'est comme ça. Je ne voulais pas partir 21e et finir 12e mais vu notre week-end, ce n'est pas trop mauvais."

Sur la seconde KTM officielle, Miguel Oliveira a connu une bien meilleure course puisqu'il a décroché une cinquième place supérieure à ses attentes mais il a également dû composer avec une machine à l'instabilité perfectible : "Il fallait faire des ajustements sur l'accélérateur à quelques endroits, aux virages 6 et 13, ce sont deux endroits importants, les deux sont à haute vitesse et sur le sixième rapport. Il faut aborder le virage différemment si on a cette instabilité. J'ai dû le faire quelques fois, ce n'était pas idéal, mais je ne pense pas que ce soit là qu'on perdait le plus de temps."

Pour Miguel Oliveira, ce problème de stabilité est apparu dans la quête d'une meilleure agilité, KTM cherchant encore le bon dosage pour avoir la moto la plus efficace possible : "C'était un peu ce qu'on voulait corriger le plus, avoir une moto agile, mais c'est assez dur d'y parvenir tout en conservant la stabilité. On a trouvé un meilleur compromis mais il nous fallait du temps pour comprendre quelle direction prendre. On ne peut pas avoir le meilleur de ces deux caractéristiques en ce moment et c'est ce qu'on doit améliorer pour l'avenir, y compris dans les réglages de la moto. En course, l'équilibre n'était pas aussi mauvais que pendant les essais, donc j'étais satisfait."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

La maturité de Fabio Quartararo impressionne Yamaha

Article précédent

La maturité de Fabio Quartararo impressionne Yamaha

Article suivant

Pour Rossi et Márquez, le pilote fait encore la différence

Pour Rossi et Márquez, le pilote fait encore la différence
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021