Márquez teste une évolution de la Honda et y voit du positif

partages
commentaires
Márquez teste une évolution de la Honda et y voit du positif
Par : Léna Buffa
19 juin 2018 à 07:40

Le leader du championnat explique que la moto qu'il a testée lundi n'était pas une première version de celle de 2019, mais une évolution de la machine actuelle, qui a permis d'identifier des axes de progression positifs.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Gros plan sur la moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team
La Honda RC213V testée par Marc Márquez
La Honda RC213V testée par Marc Márquez
La moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Après être monté dimanche sur la deuxième marche du podium, Marc Márquez a signé le meilleur temps de la journée de test post-course, en battant Andrea Iannone dans les derniers instants. La conclusion positive d'une journée intense, durant laquelle il a été le plus actif en piste avec 88 tours.

Mais avant même que l'Espagnol aille chercher ce chrono de 1'38"916, c'est la nouvelle moto qu'il a pilotée à partir de la mi-journée qui a attiré l'œil. "C'était une mise à jour, pas la moto 2019 pour le moment. Elle était différente sur plusieurs choses. On a commencé à tester plusieurs choses pour les comprendre pour l'avenir", précise le pilote Honda. "On avait certaines choses différentes et certaines étaient d'une assez grande importance. Comme toujours en test, certaines ont bien fonctionné et d'autres [nous fournissent] des informations pour l'avenir."

À la recherche de confiance au freinage

Marc Márquez a indiqué avoir identifié des points positifs et d'autres négatifs sur cette évolution de sa RC213V. S'il ne peut bien entendu pas dévoiler les secrets de cette machine, il a tout de même indiqué qu'elle ne présentait rien de nouveau côté moteur, mais qu'elle permettait un gain de confiance dans la roue avant. Quant à ce qui revêtait "une assez grande importance", tout semble indiquer qu'il s'agissait d'un nouveau châssis. Il faut souligner que lorsqu'il lui avait été demandé après Le Mans quelles pouvaient être ses requêtes auprès de Honda, Márquez avait parlé d'un nouveau châssis qu'il pourrait étrenner lors du test de Barcelone.

"On a progressé au freinage. C'est quelque chose que j'ai dit il y a deux ou trois courses : on veut travailler pour avoir plus de contact à l'avant, essayer de mieux comprendre l'avant et d'obtenir plus de feeling. Ça n'est pas seulement moi, mais toutes les Honda, quand on pousse un peu plus, on tombe en perdant l'avant. On choisit toujours les pneus hard", note-t-il. "On s'est concentrés sur ce point. J'ai déjà dit pendant la pré-saison qu'on se concentrait sur le domaine du moteur et qu'ensuite pendant la saison on pouvait améliorer toute la géométrie du châssis."

"On a juste essayé de progresser un peu sur les freins, de gagner en confiance, et c'était un peu mieux sur ce point. Il y a aussi eu du négatif. On a aussi testé différentes choses à l'intérieur de la moto, mais je ne peux pas en dire beaucoup… Si vous voulez, je pourrais vous dire du 'bullshit' mais je ne veux pas, alors je ne peux pas dire grand-chose", sourit Marc Márquez à l'attention des journalistes.

Un mélange entre moto actuelle et nouveautés

Les enseignements positifs ont en tout cas rapidement été utilisés à bon escient, car c'est avec une version hybride de sa moto qu'il a établi le meilleur temps en fin de journée. Ce chrono de 1'38"916 est le troisième plus rapide enregistré depuis le début des essais du Grand Prix de Catalogne, derrière les temps qui ont permis à Lorenzo et Márquez lui-même de se placer aux deux premières places sur la grille de départ.

"On a travaillé sur cette moto, il y avait des choses positives. Ensuite on est passé à la moto que j'ai utilisée jusqu'à présent. Je ne peux pas en dire beaucoup, mais il y avait des choses positives et à la fin de la journée on a réuni tout ce sur quoi on a travaillé pendant la journée et qui nous a semblé être le mieux", explique-t-il. "Le meilleur temps, je l'ai fait avec une moto qui est plus comme celle avec laquelle j'ai couru [dimanche]. Pendant la journée on a testé différentes choses, la moto noire était une autre moto et on a globalement essayé de faire un mélange. Il y avait de nouvelles pièces qui ont plutôt bien fonctionné."

Après avoir bouclé son run précédent avec des pneus ayant déjà parcouru un grand nombre de kilomètres, Marc Márquez a vu qu'il avait encore une possibilité de pousser sa moto un peu plus fort dans une ultime série de tours puisque son team l'avait équipée de deux pneus neufs, alors qu'il ressortait initialement pour recueillir quelques dernières informations en matière d'électronique.

L'électronique fut l'un des axes de travail de Honda durant cette journée, tout comme l'aérodynamique. "Tous les constructeurs semblent être à la recherche de la meilleure aérodynamique. Il faut dire que Ducati a commencé et ensuite tout le monde a suivi ce chemin et je pense que c'est l'avenir", estime le pilote espagnol. "Cette année, nous ne pouvons plus homologuer de carénage. Pour le moment je me sens bien avec celui-ci, mais pour l'avenir nous devons assurément travailler dans ce domaine."

Márquez a aussi testé le nouveau pneu avant proposé par Michelin et s'en est dit satisfait, notant qu'il offre "un peu plus de stabilité au maximum de l'angle". Le bilan est donc bon pour le leader du championnat, satisfait d'avoir retenu du positif dans les nouveautés qu'il a testées, et tout simplement d'avoir pu se montrer rapide. "Aujourd'hui c'était difficile de tester des choses parce qu'à la mi-journée les températures étaient très élevées. Il était difficile de faire les bons commentaires, mais l'important c'est qu'avec des températures élevés j'ai pu être rapide."

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Essais Montmeló - Márquez meilleur temps sur le fil

Article précédent

Essais Montmeló - Márquez meilleur temps sur le fil

Article suivant

Viñales : "Les premiers tours sont à mettre à la poubelle"

Viñales : "Les premiers tours sont à mettre à la poubelle"
Charger les commentaires