Le bon retour de Marc Márquez ne surprend pas ses rivaux

Fabio Quartararo et Joan Mir s'attendaient à ce que Marc Márquez soit performant au GP du Portugal, même s'ils restent impressionnés par sa prestation.

Le bon retour de Marc Márquez ne surprend pas ses rivaux

Marc Márquez ne se fixait aucun objectif sportif pour son retour à la compétition à Portimão, neuf mois après sa fracture du bras droit. Le Catalan a frappé fort d'entrée, signant le troisième temps de la première séance d'essais libres, mais Honda a vite tenu à contenir les espoirs. Plus le week-end a avancé, plus Márquez a eu du mal à tirer le meilleur de sa RC213V, une certaine fatigue musculaire lui faisant même craindre de ne pas être en mesure de voir l'arrivée.

Troisième en début de course, Márquez a marqué le pas et glissé à la neuvième position avant de profiter des chutes d'Álex Rins et Johann Zarco pour prendre une septième place qui a fait de lui le meilleur représentant de Honda à l'arrivée. Au cours du week-end, Aleix Espargaró s'est étonné de l'effervescence médiatique autour des performances de Márquez et même s'ils ne vont pas aussi loin dans leurs propos, plusieurs pilotes assurent ne pas être surpris que l'homme fort des dernières années ait brillé, à commencer par Fabio Quartararo.

"Je m'attendais à ça", a confié le leader du championnat et vainqueur des deux dernières courses en conférence de presse. "Pour moi, certes, il a terminé à un peu plus de dix secondes de la tête, mais il n'avait jamais enchaîné 25 tours et cette piste est pour moi la plus physique du calendrier, alors maintenant il connait les sensations que lui procure le fait de disputer une course complète sur une piste difficile. Maintenant il va retrouver Jerez, une piste qu'il connaît très bien. C'est en tout cas le résultat auquel je m'attendais et en qualifs il a été impressionnant, alors il est bel et bien de retour." 

Lire aussi :

Joan Mir n'a pas apprécié que Marc Márquez prenne sa roue en Q1 mais il pensait aussi que le pilote Repsol Honda serait immédiatement dans le coup : "Je m'attendais à un tel résultat de la part de Marc", a indiqué le pilote Suzuki, néanmoins impressionné par la prestation de celui à qui il a succédé au championnat et avec qui il s'est battu en début de course : "Il semble être à presque 100% et il a pu faire un bon comeback. Il a été vraiment très fort ce week-end. C'était son premier roulage sur la Honda et ce n'est pas la même qu'avant, ce qui a tout compliqué. Sans être à 100%, c'est plus dur. Il a fait un super boulot et il a réussi à être le premier Honda, donc je pense que ça va."

Pecco Bagnaia, qui a doublé Marc Márquez dans sa remontée jusqu'à la deuxième place, pensait aussi que le sextuple Champion du monde de la catégorie serait capable d'accrocher un top 10 après les promesses montrées dans les deux premiers jours du Grand Prix. "Je m'attendais à ce que son retour se passe comme ça", a confié l'Italien. "Après un week-end comme celui-ci, où il a fait troisième à la première séance, sixième à la deuxième séance, sixième en qualifs, je pensais [qu'en course] il allait se battre pour le top 10, ou qu'il aurait en tout cas essayé, et il termine septième. Je pensais qu'il arriverait à faire un résultat comme celui-ci."

"Je crois aussi qu'il ne serait pas revenu s'il n'avait pas été à 100%, alors je pense que physiquement il est au top. Bien sûr, piloter une moto c'est une autre histoire, et enchaîner 25 tours c'est difficile, mais il a en tout cas fait ce à quoi je m'attendais et il sera sûrement au top à Jerez."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Oliveira : "On ne choisit pas les GP où on réussit"
Article précédent

Oliveira : "On ne choisit pas les GP où on réussit"

Article suivant

Brno dément une destruction à la fin de l'année

Brno dément une destruction à la fin de l'année
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021