Pol Espargaró à l'hôpital après une lourde chute

Victime d'un violent highside pendant les EL3 du Grand Prix de Valence, Pol Espargaró souffre de douleurs aux côtes et a été transporté à l'hôpital.

Pol Espargaró à l'hôpital après une lourde chute

Pol Espargaró a subi une lourde chute pendant la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Valence, dernière manche de la saison MotoGP. Le pilote espagnol occupait la septième position du classement ce matin, la troisième au classement combiné comptant pour l'attribution des places en Q2, lorsqu'il a été éjecté de sa Honda à 13 minutes de la fin de la séance.

Espargaró s'est fait piéger dans le virage 13, le long gauche menant vers la dernière épingle qui conclut le tour du circuit Ricardo Tormo, où il est parti dans un violent highside avant de retomber lourdement au sol. Le pilote est immédiatement apparu conscient, mais de toute évidence en souffrance. À peine deux minutes après sa chute, il était évacué sur une civière et emmené au centre médical.

 

Après un premier check-up sur le circuit n'ayant pas mis en évidence de fracture, le pilote a été transporté à l'hôpital 9 de Octubre afin d'y subir des examens plus approfondis. Dans un point réalisé sur place avec les médias, Alberto Puig a indiqué que son pilote "a très mal", après un choc violent l'ayant notamment touché aux côtes mais aussi au poignet droit.

Ángel Charte, directeur médical du MotoGP, a précisé : "Il est arrivé [au centre médical] confus et avec une forte douleur thoracique, surtout dans la zone droite. L'examen neurologique est normal, mais il est vrai qu'au niveau thoracique il est possible qu'il y ait une sorte de lésion des côtes. Le reste de l'examen est strictement normal, mais nous l'avons envoyé à l'hôpital pour qu'il y passe les scanners nécessaires. Il a une petite blessure au poignet droit, que nous n'avons pas non plus vue à la radio."

En l'état, la participation de Pol Espargaró semble exclue pour les prochains essais libres, qui auront lieu à 13h30, puis les qualifications qui se dérouleront dans la foulée. Il faudra attendre le résultat des examens médicaux réalisés à l'hôpital pour savoir s'il sera en mesure de disputer la course prévue dimanche.

Alors que les conditions sont très fraîches ce week-end à Valence, huit chutes avaient déjà marqué la première journée parmi les pilotes de la catégorie reine, dont une pour Pol Espargaró lui-même à la fin des EL2. Aucun pilote n'avait été véritablement blessé, même si Danilo Petrucci s'était relevé avec des douleurs à la hanche.

Honda déjà privé de Marc Márquez

L'équipe Repsol Honda n'a qu'un seul représentant pour ce dernier Grand Prix de la saison, après le forfait de Marc Márquez. À la suite de ses deux victoires consécutives à Austin et Misano, le #93 s'est blessé dans une chute à l'entraînement et il souffre de troubles de la vue qui lui imposent du repos.

Lire aussi :

Bien qu'il ait été remplacé par Stefan Bradl la semaine dernière au Portugal, Honda a cette fois décidé de n'aligner qu'un seul pilote dans son équipe officielle. "Stefan devait participer au test la semaine prochaine, à Jerez, et nous avons pensé que ça n'était pas nécessaire [qu'il dispute le Grand Prix]. Ce n'était pas possible de le faire venir aussi pour courir", indiquait vendredi Alberto Puig, team manager.

Les premiers essais d'intersaison qui auront lieu jeudi et vendredi centralisent en effet toute l'attention à ce stade. En l'absence de Márquez, le HRC suivra d'autant plus attentivement l'état d'Espargaró que sa participation à des choix techniques décisifs pour le développement de la moto 2022 sera particulièrement importante.

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
EL3 - Aleix Espargaró mène, son frère Pol chute lourdement
Article précédent

EL3 - Aleix Espargaró mène, son frère Pol chute lourdement

Article suivant

Valentino Rossi en Q2 pour ses dernières qualifs

Valentino Rossi en Q2 pour ses dernières qualifs
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021