Quartararo : "J'espère vraiment être prêt à 100%"

Opéré la semaine dernière, Fabio Quartararo met tout en œuvre afin d'être au meilleur de sa forme pour le Grand Prix de France au Mans.

Quartararo : "J'espère vraiment être prêt à 100%"

À peine une semaine après l'opération chirurgicale qu'il a subie dans le sud de la France, Fabio Quartararo continue de se soigner avec en ligne de mire le Grand Prix de France qui aura lieu dès cette fin de semaine. À Jerez, le pilote tricolore avait mené la course et filait vers une victoire qui lui semblait promise avant d'être rattrapé par les douleurs difficilement supportables de l'arm-pump à l'avant-bras, et il n'avait pu sauver que quelques points.

Plutôt rassuré par les avis médicaux dans la foulée, même s'il n'avait pas pu participer aux essais organisés le lendemain de l'épreuve, le pilote Yamaha a donc subi une petite intervention avec l'espoir que tout rentre dans l'ordre. Avec un temps compté jusqu'au prochain rendez-vous qui n'est autre que sa manche à domicile, il met tout en œuvre pour que sa condition physique soit la meilleure possible.

Lire aussi :

Interrogé ce lundi avant de rejoindre la Sarthe plus tard dans la semaine, Quartararo ne s'est pas épanché sur sa convalescence ni sur l'évolution post-opératoire, se montrant toutefois rassurant avant de formuler le vœu évident d'être au maximum de sa forme en fin de semaine. "Pour l'instant, tout va bien !", a-t-il assuré tout sourire. "À la maison, pas trop d'efforts en ce moment mais ça va, je récupère petit à petit. Ça suit son cours et j'espère vraiment être prêt à 100% pour ce week-end."

Fabio Quartararo assure qu'avant sa mésaventure de Jerez, il n'avait "pas vraiment [connu] des alertes", tout au plus "des petites douleurs". Il met toutefois en avant l'intensité croissante des courses pour trouver une explication à ce qui lui est arrivé, rappelant que les pneus Michelin cette année se dégradent moins et ont ainsi une incidence sur le rythme très élevé des courses du début à la fin.

"Je pense surtout que c'est l'évolution des pneus", avance-t-il. "Par exemple une course comme à Barcelone l'année dernière, il y avait des différences de chronos entre le premier tour et le dernier tour qui étaient énormes. Je pense que l'intensité qu'on met dans une course quand on n'a pas de dégradation de pneus, c'est énorme. Je pense qu'à Jerez, il y a eu pas mal de personnes qui ont eu des douleurs à l'avant-bras."

"Physiquement, je pense que c'est la seule contrainte sur une MotoGP. Bien sûr, il faut s'entraîner à la maison, il faut vraiment être préparé, mais en contrainte, pour ma part, c'est la seule chose que je ressens. Après on sent le cardio qui travaille énormément, mais je pense plus que c'est le fait que les pneus s'usent beaucoup moins qu'en 2019. Le rythme de course est pratiquement une demi-seconde plus rapide et je pense qu'on ressent tour par tour, même si ce n'est qu'une demi-seconde au tour. Ça se sent énormément."

partages
commentaires
Bagnaia plus confiant que jamais avant le GP de France

Article précédent

Bagnaia plus confiant que jamais avant le GP de France

Article suivant

Le MotoGP a su garder ses sponsors malgré la pandémie

Le MotoGP a su garder ses sponsors malgré la pandémie
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021