Quartararo pénalisé pour l'accrochage avec Espargaró

Jugé responsable de l'accrochage avec Aleix Espargaró à Assen, Fabio Quartararo devra respecter un long-lap au Grand Prix de Grande-Bretagne au sortir de la pause estivale.

Charger le lecteur audio

Fabio Quartararo n'a pas fini de payer les conséquences de son Grand Prix des Pays-Bas cauchemardesque. Les commissaires de course l'ont jugé responsable de l'accrochage avec Aleix Espargaró en début de course au virage 5, et ont décidé de lui infliger un long-lap pour la prochaine épreuve, dans six semaines sur le circuit de Silverstone.

Les commissaires estiment que Quartararo a été "trop ambitieux dans sa tentative" de dépassement et qu'il n'était "pas en position de boucler correctement la manœuvre, ce qui a entraîné une chute provoquant un contact avec le #41 et l'obligeant à sortir large". L'incident a "gravement influencé" la course d'Espargaró, reparti 15e après l'accrochage.

Quartararo a vite reconnu une "erreur de débutant" mais a nié un excès de confiance après être apparu détendu avant le départ. "Je suis toujours pareil sur la grille, il n'y a aucun changement", a-t-il assuré, ajoutant qu'il ne se sentait "pas du tout" en vacances avant même d'entamer l'épreuve : "À Silverstone l'année dernière, j'avais 40 points d'avance, ça ne m'a pas empêché de prendre la victoire pour avoir 60 points d'avance. Ce ne sont pas du tout les points d'avance qui m'ont fait changer de stratégie."

Cette sanction au Grand Prix de Grande-Bretagne pourrait compliquer les chances de victoire de Fabio Quartararo dans une épreuve qu'il avait dominé la saison passée, et alors qu'il a connu son premier abandon de la saison à Assen.

Après l'accrochage avec Espargaró, le Français est reparti dernier et avait regagné son garage pour abandonner mais Yamaha a voulu le renvoyer en piste, espérant capitaliser sur la possible arrivée de pluie. Seules quelques gouttes sont tombées et avec une moto endommagée, visiblement au niveau de l'anti-patinage, Quartararo a subitement perdu l'arrière et a été éjecté.

Cette nouvelle chute, elle aussi survenue au virage 5, a provoqué son abandon. Lorsqu'il s'est relevé, Quartararo souffrait de l'épaule droite et a été examiné au centre médical, où aucune fracture n'a été détectée. "C'est juste un coup", a rassuré le Champion du monde en titre. "J'ai mal mais c'est un coup."

Fabio Quartararo après sa deuxième chute

Fabio Quartararo après sa deuxième chute

"Je suis chanceux de ne rien avoir de cassé après ça", a-t-il ajouté, surpris que son équipe ait voulu qu'il reprenne la piste avec un tour de retard : "Ce n'était pas ma décision parce que si je m'arrête [au stand], c'est pour m'arrêter."

Lire aussi :

partages
commentaires
Bagnaia était terrifié à l'idée de tomber à nouveau
Article précédent

Bagnaia était terrifié à l'idée de tomber à nouveau

Article suivant

Seule la "dernière signature" manque entre Rins et LCR

Seule la "dernière signature" manque entre Rins et LCR