Viñales - "Je comprends bien la moto et on ne cesse de progresser"

Aucune ombre au tableau pour le nouveau pilote Yamaha, qui garde l'avantage sur son coéquipier en cette deuxième journée d'essais à Sepang.

Viñales - "Je comprends bien la moto et on ne cesse de progresser"
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Ce mardi encore, Maverick Viñales a été le plus rapide des pilotes Yamaha qui partageaient la piste à Sepang. Auteur du deuxième temps du jour, il a concédé quatre dixièmes au leader, Andrea Iannone, qui pilote la Suzuki qui était la sienne l'an dernier.

Viñales, lui, poursuit son adaptation à la Yamaha, une découverte qui semble se passer sans le moindre accroc, à tel point qu'il est déjà en mesure d'identifier les orientations à prendre. "Je ne m'attendais pas à en être au stade de pouvoir dire 'cela va bien et cela ne va pas bien'. C'est parfois dur, mais j'ai vraiment la sensation que je suis en bonne forme. Je comprends bien la moto et on ne cesse de progresser, ce qui signifie que l'on n'est pas perdu", explique-t-il ce soir, semblant sûr de son sujet alors qu'il n'entame que sa troisième saison en MotoGP.

"Les années que j'ai passées chez Suzuki m'ont aidé à décider rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, car on a dû tester beaucoup de choses pendant les week-ends de course", rappelle-t-il. "Quand je vois que quelque chose ne fonctionne pas, cela ne sert à rien de perdre plus de temps avec."

Dont acte. Après six jours au guidon de la Yamaha, il a d'ores et déjà identifié le point fort principal de sa moto en comparaison de la Suzuki qu'il pilotait l'an dernier : "C'est surtout le grip. La Yamaha a une adhérence très constante et je peux maintenir mon rythme jusqu'au bout de la course, ce qui est quelque chose qui m'a manqué l'année dernière. Nous y travaillons encore, mais je suis très content du niveau de grip à la fin d'un relais de course [simulé] et je crois qu'on fait du bon boulot."

À ce stade de sa préparation, rien ne semble atteindre le jeune Viñales, à l'aise avec sa nouvelle équipe comme avec une moto dont il avait tout à découvrir il y a encore deux mois. "Je me sens bien sur la moto, je me sens aussi fort que d'habitude", souligne le Catalan, toujours leader du clan de la marque d'Iwata ce mardi.

"Il est important d'être le plus rapide des pilotes Yamaha, mais il est plus important encore d'avoir beaucoup amélioré notre rythme de course ainsi que la durée de vie des pneus. Aujourd'hui, on a fait beaucoup, beaucoup de tours en pneus usés et je suis plutôt content et surpris de voir que la moto fonctionne si bien", conclut-il.

Viñales prévoit de réaliser une simulation de course mercredi, pour le dernier jour de cette séance en Malaisie, à condition que les douleurs au cou dont il souffrait aujourd'hui s'estompent et le lui permettent.

Avec Pablo Elizalde et Oriol Puigdemont

partages
commentaires
Essais Sepang - J2 : Courte journée et avantage à Iannone

Article précédent

Essais Sepang - J2 : Courte journée et avantage à Iannone

Article suivant

Rossi - "Ça avait mal commencé" avec la nouvelle Yamaha

Rossi - "Ça avait mal commencé" avec la nouvelle Yamaha
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021