Alonso n'était "pas fier de son pilotage" avant la course

Fernando Alonso est heureux d'avoir rapporté deux points à Alpine lors du Grand Prix de Mexico, après une séance de qualifications qui ne l'a pas rendu "fier" de son pilotage.

Parti 12e sur la grille après avoir buté en Q1 lors des qualifications, Fernando Alonso s'est hissé dans le top 10 au terme de la course du Grand Prix de Mexico. L'Espagnol a permis à Alpine de ne pas repartir bredouille de l'épreuve et de rester, de justesse, devant AlphaTauri dans la lutte pour la cinquième place du classement constructeurs. Les deux écuries sont à égalité aux points, mais la victoire en Hongrie donne l'avantage à la structure française.

Une récompense d'autant plus bienvenue pour Alonso que la journée de samedi avait été compliquée : "Je suis content de ces deux points. Évidemment, le week-end a été difficile. Nous n'étions peut-être pas aussi compétitifs que nous l'espérions. Et puis hier, ouais, je n'ai pas fait un bon tour en qualifications. Donc oui, je n'étais pas très fier de mon pilotage hier."

"J'ai eu l'opportunité aujourd'hui [dimanche] de faire une meilleure course et je pense que tout le monde dans l'équipe l'a bien exécutée. Et oui, marquer des points même sur un week-end difficile, prouver que, vous savez, nous sommes très solides le dimanche, et je suis heureux pour ça."

Les choses auraient pu mal tourner quand il s'est retrouvé face à la monoplace de Valtteri Bottas, envoyée en tête-à-queue au premier virage par Daniel Ricciardo. "C'était effrayant, c'est sûr. Je pense que pour Sebastian [Vettel] et moi, nous étions sur le côté droit et oui, ce n'était pas la meilleure décision, mais heureusement nous avons eu la voiture en sécurité. Et nous avons continué plus ou moins dans les mêmes positions auxquelles nous avons commencé."

"Vous voulez toujours gagner des positions gratuitement, si possible, et quand l'un des meilleurs gars est au milieu de la piste avec des problèmes, évidemment il y a une opportunité de marquer plus de points et c'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Ce n'était donc pas une surprise, peut-être parce que nous savons combien le premier virage est délicat ici."

Lire aussi :
partages
commentaires
Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"
Article précédent

Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"

Article suivant

"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux

"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021