Course - Vettel s'impose pour un doublé Ferrari

partages
commentaires
Course - Vettel s'impose pour un doublé Ferrari
Par : Benjamin Vinel
30 juil. 2017 à 13:44

Sebastian Vettel a remporté un Grand Prix de Hongrie certes peu animé, mais lors duquel le suspense a duré jusqu'au bout pour la victoire et le podium.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H au départ
Le départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sort large, à côté de Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Stoffel Vandoorne, McLaren, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10 et Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H,
Sebastian Vettel, Ferrari SF70-H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Lance Stroll, Williams FW40 et Felipe Massa, Williams FW40
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08 Hybrid
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 et l'ours Teddy
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Kevin Magnussen, Haas VF-17
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Paul di Resta, Williams FW40
Marcus Ericsson, Sauber C36

Ferrari monopolisait la première ligne de la grille de départ, pour ce qui était la première pole position de la Scuderia en Hongrie depuis 2005, avec Sebastian Vettel devant Kimi RäikkönenValtteri Bottas et Lewis Hamilton s'élançaient troisième et quatrième devant les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo, alors que la quatrième ligne était composée, une fois n'est pas coutume, des deux McLaren.

Tous les pilotes ont pris le départ en gommes supertendres, à l'exception de Daniil Kvyat et de Paul Di Resta en tendres.

Départ : Verstappen percute Ricciardo

À l'extinction des feux, les Ferrari ont conservé l'avantage, mais Lewis Hamilton s'est fait piéger au premier virage et a été débordé par les Red Bull. Celles-ci se sont toutefois accrochées au virage 2 lorsque Max Verstappen a commis un blocage de roue. Radiateur percé, Daniel Ricciardo a été contraint à l'abandon après un tête-à-queue.

 

La voiture de sécurité a neutralisé la course pendant les cinq premiers tours, avec Vettel en tête devant Räikkönen, Bottas, Verstappen, Hamilton et Carlos Sainz. Ce dernier a été attaqué par Fernando Alonso dès le restart, alors que Hamilton se lançait à l'extérieur de Verstappen, sans succès.

Les écarts se sont logiquement creusés lors des cinq boucles suivantes, avec trois secondes d'avance pour Vettel sur Räikkönen, six sur Bottas, huit sur Verstappen et dix sur Hamilton. Le pilote Red Bull a toutefois écopé d'une pénalité de dix secondes pour son accrochage avec son coéquipier.

Tandis que Räikkönen s'est maintenu à la même distance de son coéquipier, les autres pilotes de tête ont continué à perdre du terrain sur Vettel, alors que Sainz, sixième, avait creusé une saine avance sur ses rivaux du milieu de tableau, les McLaren et les Force India. Les écarts se creusaient, alors que plusieurs pilotes se plaignaient d'un manque d'adhérence.

Après 20 des 70 tours, Vettel comptait toujours trois secondes d'avance sur Räikkönen, mais désormais neuf sur Bottas, 12 sur Verstappen, 14 sur Hamilton et 27 sur Sainz, qui voyait Alonso réduire l'écart de moitié derrière lui.

C'est alors que Romain Grosjean, 16e après une touchette avec Nico Hülkenberg au premier virage, a subi une crevaison lente et a été le premier à rentrer au stand pour chausser les tendres. Le pilote Haas a toutefois été renvoyé en piste avec une roue arrière gauche mal serrée et a été contraint à s'immobiliser en bord de piste.

 

Problème de direction pour Vettel ?

Au 25e tour, le leader Vettel s'est toutefois plaint à la radio d'une voiture qui tirait à gauche et a demandé à ses ingénieurs de vérifier la colonne de direction. Ce problème lui coûtait quelques dixièmes au tour sur son coéquipier, qui est revenu à une seconde à peine au 30e passage.

Valtteri Bottas a lancé la salve des arrêts au stand pour les hommes de tête à la fin de ce 30e tour, logiquement équipé d'enveloppes à bandes jaunes, et imité par Lewis Hamilton – qui souffrait de dysfonctionnements de sa radio – dans la boucle suivante.

Quant aux Ferrari, elles ont changé de pneus après 32 tours pour Vettel et 33 pour Räikkönen, qui avait une belle opportunité de prendre l'avantage, mais a été gêné par la Williams de Paul Di Resta... à qui il a conseillé de "retourner dans la cabine de commentaire s'il n'est pas capable de regarder dans ses rétroviseurs" ! Verstappen a pris la tête en attendant son arrêt et sa pénalité.

Derrière le top 5, la lutte pour la sixième place faisait rage entre Sainz et Alonso, qui avait enfin fait la jonction. Les deux hommes sont rentrés au stand en même temps, et le double Champion du monde a continué à imposer une pression certaine sur son compatriote, avant de trouver l'ouverture au 38e tour.

Bottas laisse passer Hamilton

C'est au 42e tour que Verstappen a fait son arrêt et purgé sa pénalité. À ce stade de la course, Vettel était de nouveau en tête malgré ses difficultés, avec une seconde d'avance sur Räikkönen, trois sur Bottas, quatre sur Hamilton, 21 sur Verstappen et 36 sur Hülkenberg, qui n'avait pas encore changé de pneus.

Ayant maintenu un bon rythme à la fin de son relais en supertendres, Verstappen a lancé son assaut en gommes tendres neuves pour rattraper son retard. C'est alors que Bottas s'est écarté de façon extrêmement visible au premier virage pour laisser passer son coéquipier, afin qu'il tente sa chance face aux Ferrari.

 

À 20 tours du but, l'étau se resserrait autour de Vettel qui subissait une pression de plus en plus intense de la part de Räikkönen, mais le Finlandais ne parvenait pas à porter d'attaque, pas plus que Hamilton sur celui-ci. Bottas, en revanche, perdait du terrain et voyait Verstappen revenir fort sur lui. Pendant ce temps, Kevin Magnussen était aperçu en train de tasser Nico Hülkenberg dans l'herbe à la sortie du virage 2. Le pilote Renault a été contraint à l'abandon à quelques boucles du but, tout comme Paul Di Resta.

Verstappen a fait la jonction avec Bottas au 66e tour, mais n'est pas parvenu à prendre l'avantage, ses gommes commençant elles aussi à se dégrader. Quoi qu'il en soit, c'est Ferrari qui était à l'honneur, avec le premier doublé de la Scuderia à Budapest depuis 2004, alors que Lewis Hamilton a tenu parole en laissant repasser son coéquipier sur la ligne. À noter la sixième place remarquable de Fernando Alonso au volant de la McLaren-Honda... avec le meilleur tour en course !

 

 Grand Prix de Hongrie

 PiloteÉquipeTempsPts
01 S. Vettel Ferrari 70 tours 25
02  K. Räikkönen Ferrari +0.9  18 
03  V. Bottas Mercedes +12.4  15 
04 L. Hamilton Mercedes +12.8  12 
05 M. Verstappen Red Bull +13.2  10 
06  F. Alonso McLaren +71.2
07  C. Sainz Toro Rosso + 1 tour
08 S. Pérez Force India + 1 tour 
09  E. Ocon Force India + 1 tour 
10  S. Vandoorne McLaren + 1 tour
11   K. Magnussen Haas + 1 tour   
12 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour   
13  J. Palmer Renault + 1 tour   
14   L. Stroll Williams + 1 tour  
15   P. Wehrlein Sauber + 2 tours  
16 M. Ericsson Sauber + 2 tours  
Abandon  N. Hülkenberg Renault    
Abandon  P. Di Resta Williams    
Abandon  R. Grosjean Haas    
Abandon D. Ricciardo Red Bull    
Article suivant
Ricciardo : "Pas d'excuse" pour l'erreur de Verstappen

Article précédent

Ricciardo : "Pas d'excuse" pour l'erreur de Verstappen

Article suivant

Championnat - Les classements après le Grand Prix de Hongrie

Championnat - Les classements après le Grand Prix de Hongrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Course
Lieu Hungaroring
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel