Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
17 jours

De Ferran veut inculquer l'esprit d'autocritique chez McLaren

partages
commentaires
De Ferran veut inculquer l'esprit d'autocritique chez McLaren
Par :
8 juil. 2018 à 07:05

Propulsé directeur sportif de McLaren cette semaine suite à la démission d'Éric Boullier, Gil de Ferran s'est exprimé publiquement pour la première fois depuis sa prise de fonction, samedi à Silverstone.

Gil de Ferran, directeur sportif, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Zak Brown, PDG de McLaren Racing
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Gil de Ferran, directeur sportif, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Gil de Ferran, directeur sportif, McLaren, avec Jonathan Neale, manager, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren, et Gil de Ferran
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33

L'ancien pilote, sacré en Champ Car en 2000 et 2001, a déjà occupé brièvement des responsabilités similaires au milieu des années 2000 lorsque Honda avait son écurie d'usine en Formule 1. Aujourd'hui, il entend inculquer une certaine philosophie pour aider l'écurie de Woking à se remettre sur de bons rails.

C'est dans sa propre expérience personnelle que De Ferran va puiser lors des semaines à venir, en incitant tout le monde chez McLaren à être en capacité de faire son autocritique pour progresser, comme lui a su le faire du temps de sa carrière de pilote.

"Je crois que les succès que j'ai connus derrière le volant, comme ceux que j'ai connus comme homme d'affaires, sont venus d'une véritable tentative de comprendre où se situaient mes faiblesses", explique Gil de Ferran. "Je n'avais pas peur de me regarder dans la glace et de dire : 'J'aurais pu mieux faire ici, j'aurais pu mieux faire là, que dois-je faire pour m'améliorer ?' J'ai pris conscience très tôt dans ma vie que le succès ne venait pas tout seul, on ne réussit pas par soi-même."

"Très peu de gens parviennent à accomplir beaucoup de choses par eux-mêmes dans la vie, la plupart font partie d'une équipe. Il faut souder une équipe, travailler ensemble et faire en sorte que les gens soient concentrés et motivés, qu'ils comprennent vraiment où ils vont, s'engagent véritablement ; parce que les meilleures idées, je crois, arrivent au milieu de la nuit lorsque l'on réfléchit à toutes les bonnes choses pour le lendemain."

"Personnellement, c'est comme cela que j'opère, et c'est vraiment la philosophie que j'apporte dans mon travail. Initialement, en tant que conseiller de Zak [Brown], c'est comme cela que je voyais les choses. Et je continuerai à le faire, mais avec plus de responsabilités."

Après avoir notamment dirigé sa propre équipe en American Le Mans Series, et avoir accumulé de l'expérience depuis son premier passage en F1 il y a une dizaine d'années, Gil de Ferran se dit "personnellement mieux préparé, plus sage et plus expérimenté" pour assumer ce nouveau défi chez McLaren.

"Il est clair pour moi que l'équipe a énormément de talent", souligne-t-il. "Partout où que je regarde, il y a des gens intelligents, des gens qui sont là depuis longtemps, d'autres qui sont plus jeunes et nouveaux, mais il y a sans aucun doute beaucoup de talent et de matière grise. Je crois que, comme Zak l'a dit plus tôt, la clé est la communication, la clarté dans certaines choses, et je pense que ça aidera à aller de l'avant."

Article suivant
Hamilton critique les bosses, Silverstone lui répond

Article précédent

Hamilton critique les bosses, Silverstone lui répond

Article suivant

Les Williams prendront le départ des stands

Les Williams prendront le départ des stands
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Gil de Ferran
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine