Gasly pense être fixé sur son avenir "d'ici deux ou trois semaines"

Pierre Gasly attend avec impatience de savoir s'il pourra rejoindre Alpine pour la saison 2023 de Formule 1. Pendant ce temps, un Grand Prix compliqué s'annonce pour AlphaTauri à Singapour.

Gasly pense être fixé sur son avenir "d'ici deux ou trois semaines"
Charger le lecteur audio

Le marché des transferts 2023 de Formule 1 s'est décanté, et il est désormais clair que Pierre Gasly est attendu chez Alpine à condition que Red Bull puisse lui trouver un remplaçant convenable chez AlphaTauri. La piste Colton Herta étant définitivement écartée faute de Super Licence, la marque au taureau pourrait jeter son dévolu sur Nyck de Vries, pourtant pilote officiel Mercedes depuis plusieurs années. Le Néerlandais a assuré un intérim brillant chez Williams à Monza lorsqu'Alexander Albon a été pris d'une crise d'appendicite, obtenant la neuvième place de la course.

Pendant ce temps, Gasly prend son mal en patience, alors que les négociations avec Alpine durent depuis plus d'un mois pour ce pilote pourtant précédemment confirmé par AlphaTauri en vue de 2023. Et lorsqu'il lui est demandé, ce jeudi à Singapour, quelles sont les dernières nouvelles pour l'an prochain, Gasly répond : "Tout le monde est au courant de la conversation et de la discussion en cours, mais de mon côté, nous devrions avoir une réponse claire sur mon avenir d'ici deux ou trois semaines, je l'espère. Mais jusqu'à présent, rien n'a changé. Et quand quelque chose sera confirmé quant à mon avenir, je suis sûr que vous [journalistes] le saurez !"

Lire aussi :

AlphaTauri en difficulté à Singapour ?

L'AlphaTauri AT03 jouira ce week-end d'évolutions, notamment au niveau du museau, sur le Circuit de Marina Bay. De quoi donner de l'espoir à Gasly, qui a été éliminé en Q1 à Monaco et au Hungaroring, les deux pistes aux caractéristiques les plus similaires à Singapour.

"Nous sommes légèrement plus compétitifs sur les pistes à faible appui. Spa, c'était bien, Monza, c'était bien", détaille le Français. "Mais nous semblons avoir plus de difficultés sur toutes les pistes avec plus d'appui. Espérons que les évolutions de ce week-end vont changer un peu cette situation. Nous savons que les McLaren sont généralement très rapides dans ces conditions, les Alpine le sont parfois, les Aston aussi. Je n'ai pas vraiment d'attentes, j'espère juste que les évolutions vont nous apporter plus de vitesse, et je sais que si c'est le cas, nous aurons nos chances de nous battre pour les points."

Kevin Magnussen, Haas VF-22, Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT03

AlphaTauri est au coude-à-coude avec Haas au classement général

Du côté du championnat des constructeurs, AlphaTauri est dans la lutte pour la septième place face à Haas et Aston Martin, avec 33, 34 et 25 points respectivement. Les 52 unités engrangées par Alfa Romeo semblent rendre la sixième position de l'écurie assez sûre, mais les bolides italo-suisses sont ceux qui ont marqué le moins de points sur les cinq derniers Grands Prix : un seul.

Gasly, lui, veut faire preuve d'ambition : "Il est simplement important de rester positif et constructif jusqu'à la fin de l'année. La septième place du championnat des constructeurs n'a aucune importance aux yeux de certaines personnes, mais on parle quand même de beaucoup d'argent pour la saison prochaine. C'est donc clairement l'objectif, doubler au moins Haas."

"Et Alfa, 19 points [à rattraper], compte tenu du fait que nous n'en avons marqué que 33 après 16 courses, c'est beaucoup demander", ajoute le Normand, AlphaTauri n'ayant inscrit que six unités lors des cinq dernières courses. "Mais rien n'est impossible. On l'a vu par le passé, il suffit d'un excellent résultat et ça devient possible. Il faut vraiment que nous dépassions Haas, puis on verra en arrivant à Abu Dhabi pour quoi nous nous battons."

Lire aussi :
partages
commentaires

Ricciardo n'a pas les évolutions McLaren à Singapour

Verstappen : J'aurais aimé que Ferrari reste dans la course au titre