Gasly : "J'ai dit à Charles : 'Gagne cette course pour Anthoine'"

Neuvième du Grand Prix de Belgique 2019 de F1, Pierre Gasly a effectué un retour plutôt intéressant avec Toro Rosso même si son esprit était tourné vers Anthoine Hubert, décédé ce samedi à Spa.

Gasly : "J'ai dit à Charles : 'Gagne cette course pour Anthoine'"
Charger le lecteur audio

Neuvième pour son retour chez Toro Rosso, Pierre Gasly avait avant tout en tête son ami Anthoine Hubert, décédé hier des suites d'un accident terrible en Formule 2 à Spa. Une fois la course terminée, c'est longuement que le Français est revenu sur ses sentiments après une triste journée.

Lire aussi :

En termes d'émotions, qu'avez-vous ressenti aujourd'hui ?

Je pense que c'était clairement l'avant-course la plus émouvante de ma carrière. Parce que... vous n'êtes pas prêt à 22, 23 ans, à vivre ce genre de moment, à perdre l'un de vos meilleurs amis. J'ai grandi avec ce gars depuis que j'avais sept ans en karting, nous avons été colocataires, nous vivions dans le même appartement, dans la même chambre pendant six ans ; nous avons été camarades de classe, j'ai étudié de 13 à 19 ans avec lui, avec le même professeur, [dans] une école privée que la fédération avait mis en place. Je suis toujours sous le choc. Je ne réalise pas à quel point ça peut aller vite, c'est juste terrible. J'ai déjà prévu de voir tous les amis que nous avions en commun avec Anthoine demain parce qu'aucun d'entre nous ne comprend et ne réalise vraiment ce qui s'est passé hier, et c'est juste super triste.

Pendant la course, avez-vous réellement occulté cet aspect émotionnel ?

Il le faut. Parce que sinon, vous ne pouvez pas courir. Une fois que vous avez mis le casque et que vous démarrez pour le tour de formation, vous êtes dans une zone différente, dans un état d'esprit différent, donc vous ne pensez pas à ça. Mais bien sûr, dès après le drapeau à damier, [c'est] la première chose qui vous revient à l'esprit, et j'étais heureux d'inscrire ces deux points pour lui.

Le fait que ce soit Charles Leclerc qui gagne cette course, vous y voyez une signification, un message ?

J'ai dit à Charles avant la course : "S'il te plaît, gagne cette course pour Anthoine". Parce que nous avons commencé la course la même année, Charles, Anthoine et moi. Et en fait, Anthoine a gagné la French Cup en 2005. Et nous avons couru ensemble pendant de nombreuses années et nous nous connaissions tous les uns les autres. Entre Jules [Bianchi] il y a quelques années, maintenant Anthoine, je pense que c'est vraiment une terrible nouvelle pour le sport automobile français. Ils étaient tous les deux super, des personnages géniaux. C'est juste vraiment difficile de réaliser.

Pour revenir à la course, vous vous êtes arrêté tôt, vous avez eu du mal à la fin...

Oui, c'était difficile ; il a fallu essayer différentes choses entre les deux voitures, et c'était le plan. Et, oui, on ne sait jamais avant la course ce qui va fonctionner au mieux. Je pense qu'en seconde partie de course, il était difficile de garder les autres, sur les pneus plus tendres, derrière, mais j'ai tout donné. Nous avons décidé de rester sur l'ancienne spécification moteur par rapport à Dany [Kvyat], et oui, nous savions qu'il serait difficile de lutter, mais j'ai tout donné, je pense que nous avons eu de belles luttes et au final nous avons réussi à inscrire deux points importants.

partages
commentaires
Binotto : Vettel "a joué un rôle d'équipier" pour Leclerc
Article précédent

Binotto : Vettel "a joué un rôle d'équipier" pour Leclerc

Article suivant

La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert

La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021