Grosjean veut être "dans la seconde" du leader à Barcelone

partages
commentaires
Grosjean veut être
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
24 févr. 2018 à 14:20

Romain Grosjean fixe un objectif ambitieux à l'écurie Haas pour les essais hivernaux de Barcelone : être à moins d'une seconde des plus rapides.

Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Haas VF-18
Haas VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Haas VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team et Romain Grosjean, Haas F1 Team, après la parade des pilotes
Haas VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

L'équipe américaine aborde sa troisième saison en Formule 1 en espérant progresser par rapport aux huitièmes places obtenues chez les constructeurs lors des deux premières campagnes.

Gene Haas a déjà évoqué l'ambition d'évoluer à une demi-seconde de Ferrari en 2018, et pour Romain Grosjean, la clé est d'être à moins d'une seconde du meilleur temps aux essais de pré-saison.

Ce ne sera pas une mince affaire, avec un écart qui était de 2"5 en 2016, puis de 1"9 lors des tests de l'an passé. Le Haas VF-17 est passée en Q3 à cinq reprises en 2017, et le déficit le plus faible par rapport à la pole position a été constaté à Monaco, où Grosjean était à 1"171 de la Ferrari de Kimi Räikkönen.

Lorsqu'il lui est demandé où il espère que Haas se situera lors des essais à venir, le Français répond : "Idéalement, dans la seconde de la voiture la plus rapide en piste. Bien que les essais ne soient jamais très clairs : on ne sait jamais ce que font les gens au niveau du carburant, des pneus, etc. De façon générale, nous avons une très bonne idée de là où nous nous situons. Je veux être satisfait de la voiture et je veux pouvoir savoir où nous pouvons progresser. Je veux de bons réglages pour Melbourne."

"La voiture a globalement la même philosophie. Elle ressemble à celle de l'an dernier à certains endroits, mais il y a bien plus de travail en coulisses. Tout est mieux préparé, et j'ai hâte de la piloter."

La continuité, clé pour Magnussen

Pour Kevin Magnussen, qui a couru chez McLaren en 2014 et chez Renault en 2016 avant de rejoindre Haas l'année suivante, cette nouvelle saison s'annonce sous les auspices de la continuité.

"C'est la première fois que je reste dans la même équipe pour une deuxième année dans n'importe quel championnat où j'ai couru", souligne le Danois. "C'est agréable d'aborder une seconde saison en connaissant tout le monde et en ayant influencé le développement de la voiture."

Par le passé, Magnussen avait couru chez Motopark de 2009 à 2010, passant de la Formule Renault 2.0 à la F3 Allemagne avec la structure d'outre-Rhin, avant de rejoindre Carlin de 2011 à 2012, en British F3 puis en Formule Renault 3.5. Cette fois, la continuité sera présente à la fois au niveau du championnat et de l'écurie.

Quant à sa nouvelle monture, le pilote Haas est sous le charme : "Je la trouve belle. Il y a des nouvelles pièces sympa sur la voiture. Je m'attends à ce que nous progressions. Nous devons non seulement nous améliorer mais aussi gagner du terrain sur la concurrence. Ce sera enthousiasmant de voir si nous y sommes parvenus. J'ai un bon pressentiment."

Avec Valentin Khorounzhiy

Prochain article Formule 1
Force India satisfait d'être "Champion du monde de la rentabilité"

Article précédent

Force India satisfait d'être "Champion du monde de la rentabilité"

Article suivant

Premiers tours de roue pour la Renault R.S.18 à Barcelone

Premiers tours de roue pour la Renault R.S.18 à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités