Hamilton accepte les excuses de Räikkönen

partages
commentaires
Hamilton accepte les excuses de Räikkönen
Par :
9 juil. 2018 à 12:48

Après l'accrochage polémique survenu au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, la tension est montée entre Ferrari et Mercedes.

Kimi Raikkonen, Ferrari, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur la grille
Les fans montrent leur soutien pour Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, est interviewé par Martin Brundle, sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Fernando Alonso, McLaren MCL33, Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1, Sebastian Vettel, Ferrari et Kimi Raikkonen, Ferrari sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09

De son côté, Lewis Hamilton doit digérer la déception après avoir manqué une cinquième victoire consécutive devant son public, alors qu'il s'élançait en pole position. Clairement marqué après la course, physiquement comme moralement, le Britannique a commenté la situation à chaud en évoquant des "tactiques intéressantes" de la part de Ferrari, faisant allusion à l'accrochage avec Kimi Räikkönen ainsi qu'à celui entre Vettel et Bottas au Grand Prix de France.

Ces propos ont alimenté la polémique dimanche soir, tout comme ce que Mercedes présente aujourd'hui comme une "boutade" lancée par Wolff au micro de Sky Sports, où l'Autrichien s'interrogeait entre "incompétence" et manœuvre "délibérée" de la part des pilotes Ferrari. Le directeur de l'écurie de Brackley a en tout cas provoqué la colère de son homologue chez Ferrari, Maurizio Arrivabene.

À son niveau, Hamilton regrette la manière dont il a pu laisser entendre ce qui ne devait pas l'être à l'issue de la course, rappelant qu'il avait réagi à chaud. S'exprimant sur son compte Instagram, le Britannique a tenu à tirer les choses au clair : "Kimi a présenté des excuses, je les accepte et passons à autre chose. C'était un incident de course, rien de plus. Parfois on dit des conneries, et on en tire les leçons." 

Pendant le Grand Prix, Räikkönen a écopé d'une pénalité de dix secondes pour avoir provoqué cet accrochage, avant de terminer troisième.

Mercedes a également tenté de désamorcer l'affaire sur les réseaux sociaux en réagissant à plusieurs reprises depuis dimanche soir. "Personne n'a sérieusement laissé entendre que c'était délibéré", peut-on notamment lire. "Kimi a fait une erreur, il l'a reconnu et a présenté des excuses à Lewis." 

L'écurie a également défendu Hamilton face aux critiques qui lui ont été adressées pour n'avoir pas répondu immédiatement à la traditionnelle interview d'après course, ce qu'il a fait un peu plus tard sur le podium. L'intéressé a précisé lui-même qu'il était physiquement épuisé à l'arrivée et qu'il avait dû prendre un moment pour récupérer avant de se rendre sur le podium.

Article suivant
Ferrari : Arrivabene dénonce le manque d'élégance de Mercedes

Article précédent

Ferrari : Arrivabene dénonce le manque d'élégance de Mercedes

Article suivant

Rosberg : Räikkönen ne pilote pas pour Vettel chez Ferrari

Rosberg : Räikkönen ne pilote pas pour Vettel chez Ferrari
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu