Formule 1 GP d'Autriche

Hamilton : Mercedes a "trouvé quelque chose" en qualifications

Lewis Hamilton estime que l'équipe Mercedes a su débloquer la compétitivité de ses monoplaces dans l'exercice des qualifications.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo de: Sam Bagnall / Motorsport Images

Depuis le début de la saison 2022, Mercedes évolue loin des standards des années précédentes, et Lewis Hamilton, tout comme son équipier George Russell, évoluent souvent loin de la lutte pour les premières places.

C'est notamment lors de l'exercice des qualifications que les Mercedes affichent un déficit de performance. Cette année, Lewis Hamilton a souvent concédé un déficit conséquent sur la pole, régulièrement entre 0,6 seconde et une seconde, en fonction des circuits. En Australie, le Britannique a été stoppé en Q2, alors qu'il n'a même pas pu passer la phase de la Q1 en Chine, où il était relégué à une pleine seconde du meilleur chrono sur un tour.

Lire aussi :

Depuis quelques courses cependant, Mercedes et Hamilton semble avoir comblé une bonne partie de leur retard sur les écuries de pointe. Au Canada, alors que son équipier Russell signait la pole, le septuple Champion du monde devait certes se contenter de la 7e place sur la grille, mais il ne comptait que 0,280 seconde de retard sur son compatriote, lequel avait signé un temps égal à celui de Verstappen. En course, Hamilton terminait 4e derrière Russell.

Et Barcelone a confirmé les progrès enregistrés par les Mercedes, Lewis Hamilton décrochant la 3e place sur la grille devant son voisin de garage (à 0"320 de la pole), avant de signer son premier podium de la saison.

Pour Hamilton, les derniers résultats attestent du retour en forme des Mercedes, et du long travail réalisé par l'équipe de Brackley pour revenir au niveau des meilleurs.

Lewis Hamilton se félicite des progrès enregistrés par les Mercedes

Lewis Hamilton se félicite des progrès enregistrés par les Mercedes

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

"Il y a eu une énorme quantité d'analyses et de demandes d'informations de la part de l'équipe sur la façon dont nous pouvons améliorer nos points faibles", a-t-il déclaré avant le GP d'Autriche. "C'est simplement une question de pneus, et il faut continuer à améliorer nos processus d'une séance à l'autre."

"De manière générale, lorsque nous arrivons aux qualifications, les choses changent un peu. La voiture est évidemment plus légère, vous êtes beaucoup plus dans le DRS. Le temps nous le dira. Mais je pense que nous avons trouvé quelque chose. Maintenant, il faut essayer de construire sur cette base".

Lewis Hamilton estime que, outre le fait de tenter de résoudre les problèmes d'équilibre sur ses monoplaces, Mercedes doit encore approfondir sa compréhension du comportement des pneumatiques sur les W15.

"La voiture, d'un point de vue aérodynamique, est plus sur le fil du rasoir", a-t-il continué. "Il n'est pas aussi facile d'équilibrer l'aspect mécanique et l'équilibre aérodynamique entre les hautes et les basses vitesses. Obtenir cette configuration est difficile."

"Mais la température des pneus et la façon dont vous effectuez vos derniers tours sont des éléments clés, que chaque équipe essaie de résoudre. Il suffit de regarder les Ferrari à Montréal, qui n'ont pas réussi à sortir de la Q2 par exemple. Cela ne peut être dû qu'à la température des pneus, car ils ont une voiture rapide et ils ont gagné la course [à Monaco] avant cela. Cela montre que les pneus peuvent facilement ne pas fonctionner. Il est facile de trop solliciter les pneus. Les gommes sont définitivement plus sensibles, je pense, que n'importe quelle autre saison que je me souvienne avoir vécue."

Nous avons tous besoin de bonnes journées comme celle-là dans nos vies.

Quoi qu'il en soit, Hamilton reste sur une belle série, avec une quatrième place au Canada et une troisième place en Espagne, une course qui a contribué à booster encore davantage le moral des troupes chez Mercedes.

"Cela fait du bien d'avoir des courses comme celle-là", continue Hamilton. "Parfois, on n'a pas l'occasion d'avoir une course comme celle-là, où l'on peut sortir les coudes et faire des dépassements vraiment amusants et difficiles. Mais c'était vraiment une bonne course, une course amusante pour moi."

"Barcelone offre toujours de bonnes courses et c'est une course qui m'a souvent depuis de nombreuses années. Nous avons tous besoin de bonnes journées comme celle-là dans nos vies, juste pour nous rappeler que nous sommes toujours là et que la flamme est définitivement là. [Nous devons juste continuer à l'alimenter."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren a "du travail à faire" dans les virages à haute vitesse
Article suivant EL1 - Verstappen provoque un drapeau rouge puis signe le meilleur temps

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France