Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Deuxième pilote Mercedes des deux premières séances d'essais libres au Grand Prix de Hongrie 2021, Lewis Hamilton est satisfait de sa journée et se veut optimiste pour Mercedes en dépit des chaleurs "extrêmes" vues ce vendredi.

Hamilton est "optimiste" malgré les températures "extrêmes"

Lewis Hamilton a signé les troisième et deuxième temps des premiers Essais Libres sur le tracé du Hungaroring lors d'une journée studieuse où la piste a enfin repris ses droits après dix jours de polémique autour de l'incident de Silverstone. Le Britannique, bien que marqué par la chaleur importante de la Hongrie, est apparu optimiste dans une interview réalisée auprès de plusieurs médias, dont Motorsport.com, au sortir de son cockpit.

Lire aussi :

Quelle chaleur faisait-il dans le cockpit ?

Il faisait très chaud aujourd'hui ! Évidemment, j'ai perdu beaucoup de poids. Je pense que j'ai probablement perdu trois kilos aujourd'hui entre les deux séances. Une bonne quantité. Et ouais, ça fait fondre les pneus. Il est assez difficile de trouver l'équilibre. C'est assez différent de la dernière course, où beaucoup de gens ont eu du mal, je pense que tout le monde a souffert avec les pneus avant. C'est différent cette année, et c'est différent à chaque course. Ça a donc été un processus intéressant, d'essayer de mieux les comprendre. Et puis oui, sinon, tout est normal.

Cela semble être un début de week-end positif sur les feuilles des temps... D'accord avec cela ?

Ouais, absolument. Considérant que les sensations ne sont pas vraiment bonnes sur la piste en termes d'adhérence, il y a beaucoup de glissades, parce que nous sommes déjà en surchauffe, dès que nous quittons la voie des stands. Mais tout le monde est dans le même bateau ici. Voir Valtteri et moi en tête du classement, je pense que c'est une bonne chose pour l'équipe, et nous ne pouvons que nous améliorer. Donc, nous avons du travail à faire ce soir pour essayer de voir comment nous pouvons affiner la voiture un peu plus, mais c'est un bon début.

Comment ce travail est-il orienté en fonction de l'arrivée possible de la pluie ?

Vous ne pouvez pas prévoir la pluie, dans une journée chaude comme celle-ci. Vous ne pouvez pas régler la voiture pour la pluie. C'est assez imprévisible, donc vous essayez simplement de mettre la voiture dans la meilleure position possible, et vous essayez de comprendre les pneus autant que vous le pouvez. Il n'y a pas une énorme, énorme différence entre les réglages de toute façon. Nous allons régler la voiture autant que nous le pouvons pour des qualifications sur le sec, et s'il pleut, alors il pleut.

Avez-vous besoin que la température baisse un peu pour que ça joue en votre faveur ? Ou êtes-vous optimiste d'après ce que vous avez vu, même avec les températures extrêmes d'aujourd'hui ?

Plutôt optimiste avec les températures extrêmes d'aujourd'hui. Je suis optimiste parce que je pense que nous pouvons certainement améliorer l'équilibre de la voiture. Et si nous pouvons le faire, cela nous mettra en meilleure position pour la course également. Mais bien sûr, c'est beaucoup plus agréable de piloter quand il fait plus frais. Ces pneus ne sont pas heureux, la plupart du temps en tout cas, donc ils n'aiment pas cette température.

partages
commentaires
EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants

Article précédent

EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants

Article suivant

Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées

Verstappen : "Rien d'alarmant" malgré les difficultés rencontrées
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021