Latifi s'excuse d'avoir influencé la bataille pour le titre

L'accident de Nicholas Latifi a très probablement coûté le titre mondial à Lewis Hamilton au profit de Max Verstappen. Le Canadien présente ses excuses.

Son nom est entré dans les livres d'histoire, d'une manière qu'il aurait certainement préféré éviter : l'accident de Nicholas Latifi à cinq tours de l'arrivée du Grand Prix d'Abu Dhabi a provoqué l'intervention de la voiture de sécurité qui a réduit à néant les 12 secondes d'avance de Lewis Hamilton, permettant à Max Verstappen de chausser des pneus tendres neufs afin de pourchasser avec succès son rival dans le tout dernier tour de course. Le Néerlandais a ainsi chipé le titre mondial au pilote Mercedes.

"Je me battais avec Mick [Schumacher] dans le virage 9, nous peinions à le doubler", relate Latifi. "Il m'a tassé hors de la piste – c'est la course, pas grand-chose d'autre à dire, mais sortir a évidemment bien sali mes pneus, c'est là que ces deux accidents de F2 se sont produits. Puis nous manquions vraiment d'adhérence dans l'enchaînement suivant, et surtout là où j'ai fini par sortir, ça a été un virage délicat pour moi tout le week-end. Bref, pneus sales, air sale, et j'ai commis une erreur. Évidemment, je n'étais pas conscient de la situation de la course. Il n'a évidemment jamais été mon intention d'influencer ça par inadvertance, mais j'ai commis une erreur et gâché ma course."

La situation de Latifi n'est pas sans rappeler un autre titre mondial qui s'est joué au dernier tour, au Grand Prix du Brésil 2008. Lors d'une averse en fin de course, Timo Glock avait failli priver Lewis Hamilton du sacre en étant l'un des rares pilotes à ne pas rentrer au stand – pari qui avait payé pour l'Allemand, septième avant l'averse, sixième à l'arrivée. Chaussé de pneus pour le sec, il n'avait toutefois pas pu résister au retour de Hamilton, qui avait récupéré la couronne aux dépens de Felipe Massa.

Latifi assure qu'il n'avait "pas de préférence quant au vainqueur", et lorsqu'on lui fait remarquer qu'il va entrer dans l'Histoire comme Glock en 2008, Latifi répond : "Cela n'a jamais été mon intention, et je ne peux que présenter mes excuses d'avoir influencé et créé une opportunité. Encore une fois, j'ai commis une erreur." Quant à savoir pourquoi il présente ses excuses, le pilote Williams répète : "J'ai commis une erreur."

Latifi a en tout cas conclu sa deuxième campagne en Formule 1 au 17e rang avec sept points au compteur.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Sainz : "Personne ne se souviendra de ce podium"
Article précédent

Sainz : "Personne ne se souviendra de ce podium"

Article suivant

La première réclamation de Mercedes rejetée

La première réclamation de Mercedes rejetée
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021