Leclerc : Ferrari n'avait pas compris sa position début 2019

Charles Leclerc sait que Ferrari n'a pas autant impressionné sur les essais hivernaux que lors des séances organisées en préparation de la saison 2019, mais est bien placé pour savoir que le statut de favori hivernal ne se conserve pas toujours à Melbourne.

Leclerc : Ferrari n'avait pas compris sa position début 2019

Difficile de situer les équipes après les tests hivernaux de Barcelone, qui ont presque contribué à brouiller les pistes plus qu'à apporter de premières réponses concernant la performance et la fiabilité de celles-ci. L'histoire récente a par ailleurs prouvé que beaucoup de choses peuvent se produire entre Barcelone et Melbourne, et l'on ne parle pas, pour une fois, du coronavirus !

Présentée comme favorite pour le début de saison 2019 après des tests solides et relativement convaincue elle-même qu'elle évoluait dans le bon wagon, l'équipe Ferrari en avait été quitte pour une bonne douche froide en Australie, battue qu'elle avait été par Mercedes, auteur d'un doublé, et Red Bull Racing. Cette fois, c'est possiblement en troisième force qu'arrive Ferrari en Australie, si l'on met de côté le travail réalisé depuis Barcelone et ce qui a pu y être observé… Une impression dont Charles Leclerc espère bien évidemment qu'elle ne va pas se vérifier une fois les roues posées sur l'Albert Park.

"Déçu, non, ce ne serait pas complètement une surprise", commente néanmoins le Monégasque dans un entretien accordé à Motorsport.com, lorsqu'il lui est demandé s'il vivrait comme une déception le fait de n'être que la troisième force pour débuter la saison. "Et si c'était le cas, nous nous retrousserions les manches et nous progresserions, comme nous l'avons fait l'année dernière."

Lire aussi :

Peut-être, pourtant, les pilotes Ferrari s'attendaient-ils à de meilleurs résultats ou plus rassurantes confirmations pendant ces essais hivernaux… Comme chez Mercedes, Ferrari a connu une petite alerte moteur au cours de la journée du vendredi, lors de la première semaine de tests. Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari, avait alors déjà admis estimer que son équipe se trouvait derrière ses propres attentes, et plus crucialement, derrière ses rivaux Mercedes et Red Bull.

"Je ne m'étais pas fixé d'attentes", poursuit cependant Leclerc. "L'année dernière, nous étions très bien partis et étions très contents. Et puis la première course a démontré que nous n'avions pas compris où nous nous situions. Cette année, l'approche est différente : nous nous sommes concentrés sur nous-mêmes, même si Mercedes et Red Bull sont très forts. Le [déroulement du] programme a été important pour progresser et mieux connaître l'auto pour être prêts pour Melbourne."

La SF1000 a confirmé qu'elle disposait de plus d'appui que la monoplace de l'année dernière, ce qui semble pour le moment poser des difficultés en ligne droite. Une philosophie assumée par l'équipe, qui disposait d'une marge de manœuvre semble-t-il importante l'an dernier pour faire évoluer la performance de son unité de puissance, au point de mener d'autres équipes et la FIA à se demander dans quel cadre cela se faisait. "L'objectif était de mettre plus d'appui et nous y sommes parvenus", défend Leclerc. "Dans les virages serrés, nous avons plus de grip au détriment de la performance en ligne droite. Ce n'est qu'à la première course que nous saurons si l'équilibre [entre les deux] est correct ou pas, mais quoi qu'il en soit nous avons fait ce que nous voulions faire avec la voiture."

Propos recueillis par Roberto Chinchero

Lire aussi :

partages
commentaires
Le Grand Prix de Bahreïn se tiendra à huis clos

Article précédent

Le Grand Prix de Bahreïn se tiendra à huis clos

Article suivant

Coronavirus : Abiteboul "gêné" par l'image que la F1 peut véhiculer

Coronavirus : Abiteboul "gêné" par l'image que la F1 peut véhiculer
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Guillaume Navarro
Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne Prime

Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne

Ces dernières années, les critiques sont devenues récurrentes envers le circuit de Barcelone, présent au calendrier depuis désormais trente ans. Malgré un spectacle de bonne facture en 2021, notamment grâce à la bataille stratégique entre Mercedes et Red Bull, le tracé catalan a de nouveau affiché ses failles, qui doivent être réparées pour atteindre les objectifs de la F1 actuelle.

L'acteur qui a contribué aux sept titres consécutifs de Mercedes Prime

L'acteur qui a contribué aux sept titres consécutifs de Mercedes

Mercedes règne en maître sur la Formule 1 depuis le début de l'ère hybride, et c'est en partie grâce à Petronas.

Formule 1
12 mai 2021
Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé Prime

Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé

Au volant de la meilleure monoplace du plateau, Jacques Villeneuve n'a pas marqué le moindre point au Grand Prix de Monaco en 1996 et en 1997, avec deux des pires courses de sa carrière. Son père Gilles s'était pourtant illustré en Principauté.

Formule 1
11 mai 2021
Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021

Après le Grand Prix d'Espagne, quatrième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
10 mai 2021
Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs Prime

Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs

Affronter la grande puissance de Mercedes et son atout Lewis Hamilton a toujours exigé le meilleur de Red Bull et de Max Verstappen. Mais après avoir commis quelques erreurs supplémentaires lors du Grand Prix du Portugal, le pilote néerlandais a montré les failles qu’il doit combler s’il veut lutter pour le titre jusqu’à la fin de la saison.

Formule 1
8 mai 2021
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Formule 1
7 mai 2021
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021