Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Leclerc devrait être pénalisé sur la grille à Djeddah

Charles Leclerc devrait selon toute vraisemblance écoper une pénalité moteur sur la grille de départ du Grand Prix d'Arabie saoudite 2023 de F1.

Charles Leclerc, Ferrari SF-23

Charles Leclerc va a priori subir la toute première pénalité moteur de cette saison dès ce week-end à Djeddah, à l'occasion de la deuxième manche de la campagne. Le Monégasque a en effet souffert de deux problèmes techniques touchant le boîtier de contrôle électronique de son unité de puissance lors du Grand Prix inaugural, à Bahreïn.

Un changement de pièce avait eu lieu à la suite d'une anomalie détectée par la Scuderia Ferrari le dimanche matin à Sakhir. Toutefois, l'unité de contrôle électronique montée pour la course a subi à son tour une défaillance, qui a d'ailleurs entraîné l'abandon de Leclerc au 41e des 57 tours prévus, alors qu'il semblait se diriger vers la troisième place.

Après une analyse menée du côté de Maranello, Frédéric Vasseur a confirmé ce mercredi que l'unité de contrôle électronique allait à nouveau devoir être changée. Or, selon le règlement technique, seuls deux exemplaires de cette pièce doivent être utilisés pour la saison complète ; cela signifie donc que si l'installation d'un troisième boitier est confirmée, elle entraînera une pénalité automatique sur la grille pour dépassement du quota. Et cette pénalité sera alors de dix places.

"Il y a eu deux problèmes, l'un le dimanche matin lors de l'allumage et l'autre pendant la course", a expliqué Vasseur. "Malheureusement, il s'agissait les deux fois du boîtier de contrôle électronique et c'est quelque chose que nous n'avons jamais connu dans le passé. J'espère que nous aurons désormais le contrôle de la situation. Nous avons fait une analyse approfondie. Mais malheureusement, nous devrons prendre la pénalité à Djeddah parce que nous n'avons qu'un pool de deux boîtiers de contrôle électroniques pour la saison."

Le manque de fiabilité moteur avait été l'un des grands maux de Ferrari l'an passé, et avait contribué à éloigner Leclerc et l'écurie des titres mondiaux face au duo Max Verstappen/Red Bull. Cela à la fois en occasionnant plusieurs abandons coûteux mais également en contraignant l'écurie à restreindre sa puissance une partie de la saison. Les problèmes ont été a priori réglés, et le Cheval cabré semble disposer du moteur le plus puissant, et l'on assure en interne que les difficultés rencontrées en ce début de saison 2023 ne sont pas liées aux soucis du passé.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Le GP d'Autriche prolonge son bail en F1
Article suivant Le DRS modifié à Djeddah après Verstappen-Hamilton et Leclerc-Verstappen

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France