Massa - Alonso doit avoir de très bons amis parmi les commissaires

partages
commentaires
Massa - Alonso doit avoir de très bons amis parmi les commissaires
Par : Basile Davoine
26 oct. 2016 à 10:00

Quelques jours après l'accrochage survenu dans les derniers tours du Grand Prix des États-Unis, Felipe Massa est revenu sur l’incident et sur l’absence de sanction à l'encontre de Fernando Alonso.

Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams Martini Racing FW38
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38

Le double champion du monde a dépassé le Brésilien au prix d’une manœuvre agressive, heurtant la Williams et provoquant une crevaison. Mais après enquête des commissaires à Austin, l’Espagnol a conservé sa cinquième place finale sans être pénalisé, tandis que Felipe Massa a terminé au septième rang.

Si les commissaires ont jugé qu’il s’agissait d’un incident de course, Massa ne partage pas ce point de vue, y compris après avoir discuté directement avec Fernando Alonso.

"J’ai déjà discuté [avec lui]", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Si l’on regarde la vidéo d’en haut, son dépassement semble incroyable. Mais il venait de très loin, il n’a tout simplement pas freiné, je prenais le virage. Si je n’avais pas été là, il aurait tiré tout droit."

"Même en me heurtant, il est sorti de la piste. Je n’ai même pas essayé de refermer la trajectoire, il était si loin derrière, il n’était pas proche. Assurément, je crois qu’il a de très bons amis parmi les commissaires, pour être honnête."

"Pour l’autre dépassement qu’il a fait sur Sainz, il a juste freiné tard et il a aussi quitté la piste. Deux fois dans les trois derniers tours de course. Je ne vois pas de raison de ne pas lui donner une pénalité."

Le besoin de clarification

Pour Massa, la souplesse des commissaires vis-à-vis d’Alonso n’était pas cohérente, qui plus est au terme d’un week-end qui a vu la FIA durcir sa position concernant la défense des pilotes dans les zones de freinage.

"C’est sûr, c’est ce que tous les pilotes ont demandé lors des briefings. Nous devons connaître les règles", a précisé Massa.

"La plupart des pilotes comprennent que bouger au freinage est quelque chose que l’on ne peut pas faire. Et puis vous voyez un pilote le faire, et rien ne se passe, donc tout le monde s’interroge. Si nous pouvons bouger, tout le monde le fera. Tous les pilotes ont donné leur avis, qui était assez similaire, et ils ont changé les choses. J’espère maintenant qu’ils s’y tiendront."

"Ce sont deux choses différentes : Fernando n’a pas bougé au freinage, il a juste tenté de dépasser d’une manière différente. Il tentait tout ce qu’il pouvait dans les derniers tours, je ne le blâme pas pour ça, mais il m’a plongé dessus et a heurté ma voiture. Je ne dis pas qu’il ne peut pas essayer, mais il était bien trop loin pour tenter."

"Si je n’avais pas été là, il n’aurait pas pris le virage. La manœuvre était trop osée."

Article suivant
Arrivabene et les critiques contre Ferrari : "Une vieille histoire"

Article précédent

Arrivabene et les critiques contre Ferrari : "Une vieille histoire"

Article suivant

Ecclestone - Il serait "stupide" de flanquer Ron Dennis à la porte

Ecclestone - Il serait "stupide" de flanquer Ron Dennis à la porte
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Felipe Massa Boutique
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités