Montezemolo prend la défense d’Alonso

partages
commentaires
Montezemolo prend la défense d’Alonso
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: René Fagnan
16 déc. 2015 à 13:00

Ancien président de Ferrari, Luca di Montezemolo a récemment pris la défense de son ancien pilote, Fernando Alonso.

Fernando Alonso avec les médias
Luca di Montezemolo, PDG de Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari avec les médias
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Fernando Alonso, McLaren MP4-30

Montezemolo a décidé de répondre aux propos de l’actuel patron de Ferrari, qui a affirmé que l’Espagnol n’avait jamais été un grand leader d’équipe comme l’est Sebastian Vettel.

Sergio Marchionne, le successeur de Montezemolo, a déclaré aux médias italiens lors de la conférence de presse de Ferrari organisée à Maranello plus tôt cette semaine, que Vettel était beaucoup mieux intégré à la Scuderia que ne l’a jamais été Fernando Alonso.

Au début de sa nouvelle vie à Maranello, Vettel a immédiatement été un ‘Ferrarista’, beaucoup plus que ne l’a été Alonso au cours de ses cinq années passées avec nous”, a déclaré Marchionne.

Il [Vettel] a été une source importante de motivation. Après le dîner de Noël, il a prononcé un petit discours en italien. Il avait tout appris par cœur. Il s’est joint à Ferrari avec le bon état d’esprit”.

Réplique de Montezemolo

Luca di Montezemolo a assisté mardi aux Autosprint Golden Helmets Award. Il a pris la parole et a défendu son ancien pilote, affirmant que les propos tenus par Marchionne étaient injustes, car ils ne prenaient pas en compte les énormes défis auxquels Alonso faisait face à son époque.

Alonso serait perçu différemment si en 2010 Ferrari avait remporté un Championnat du Monde qui était plus facile à gagner qu’à perdre. Et quand vous perdez le titre à deux reprises au cours de la dernière course de la saison, certains détails doivent être précisés”, déclare Montezemolo.

Vettel, une star

Montezemolo reste un grand fan d’Alonso, mais reconnaît que l’arrivée de Sebastian Vettel dans l’écurie italienne a grandement fait évoluer les choses.

Il est, sans aucun doute, un pilote qui possède une grande aptitude à travailler en équipe”, ajoute Montezemolo. “Je crois que c'est essentiel pour assurer la cohésion de l’équipe et son développement. Il n’a pas besoin de motiver les troupes avec des paroles. Il le fait avec ses actes, comme le faisait Michael [Schumacher]”.

Prochain article Formule 1
Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1

Article précédent

Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1

Article suivant

Renault - Le soutien d'Ilmor sera visible en piste dès 2016

Renault - Le soutien d'Ilmor sera visible en piste dès 2016

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes Ferrari Boutique , McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités