Selon Norris, la McLaren est plus adaptée au style de Ricciardo

Après le Grand Prix de Bahreïn, Lando Norris est revenu sur sa performance et sur son adaptation aux nouvelles monoplaces, dont l’appui a été réduit par l’introduction d’un nouveau règlement technique.

Selon Norris, la McLaren est plus adaptée au style de Ricciardo

Comme en 2020, Lando Norris a entamé sa saison avec une excellente performance. Septième sur la grille, le Britannique a profité d’un bon envol et d’une stratégie optimisée pour terminer aux portes du podium. Une position qui lui permet de prendre le dessus sur son nouveau coéquipier, Daniel Ricciardo, seulement septième à cause d’un fond plat endommagé.

Un résultat positif pour le pilote britannique, qui pense que la MCL35M est plus adaptée au style de pilotage de son coéquipier. "Il y a quelques différences avec la voiture de cette année et la façon dont vous devez la conduire", déclarait Norris après la course. "À certains moments, son style de pilotage est meilleur et mieux adapté à la voiture." Un jugement émis après en avoir "un peu plus appris sur son style de conduite", la veille du Grand Prix.

"Il y a des choses auxquelles on ne s’attend pas de sa part, puisqu’il s’agit de ses premiers jours dans la voiture", ajoutait Norris en parlant de son coéquipier. "Il est capable d’être meilleur uniquement grâce à son style de pilotage, et c’est quelque chose auquel je dois m’adapter car la voiture est différente cette année."

Norris a dû adapter son style de pilotage

Selon Norris, qui dispute sa troisième campagne avec l’écurie de Woking, le changement a été radical pour cette nouvelle année. "La façon dont nous avons dû conduire la voiture ces deux dernières saisons est en train de disparaître, dans le bon sens, et j'ai dû m'adapter. J’ai eu l’impression que je devais trop piloter comme ces deux dernières années, mais ça a eu des effets négatifs et ce n'est pas aussi bon, surtout en qualifications."

Lire aussi :

Pour cela, le Britannique est parvenu à pointer du doigt ses faiblesses et à les corriger en piste. "J’avais l’impression de me punir moi-même avec certaines des choses que je faisais avec la voiture", analysait Norris. "Après en avoir appris un peu plus hier [après les qualifications, ndlr], j’ai senti que je pouvais déjà mettre en pratique ce nouveau style et que je gagnais dans des domaines où je perdais hier."

La jeunesse de Norris pourrait avoir besoin de l’expérience d’un vainqueur de Grand Prix comme Ricciardo, mais le Britannique souhaite avant tout se concentrer sur son propre style. "J’ai toujours une marge de progression, notamment pour comprendre comment conduire cette voiture et pas seulement en apprenant de Daniel, car je ne pense pas que ce soit l’objectif. Pour le rythme de course, qui n’était pas très bon il y a quelques années, je me concentre sur moi-même aujourd’hui."

partages
commentaires

Voir aussi :

L'unique objectif de Haas : se battre contre Williams

Article précédent

L'unique objectif de Haas : se battre contre Williams

Article suivant

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Pierre Megel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021