Selon Norris, la McLaren est plus adaptée au style de Ricciardo

Après le Grand Prix de Bahreïn, Lando Norris est revenu sur sa performance et sur son adaptation aux nouvelles monoplaces, dont l’appui a été réduit par l’introduction d’un nouveau règlement technique.

Selon Norris, la McLaren est plus adaptée au style de Ricciardo

Comme en 2020, Lando Norris a entamé sa saison avec une excellente performance. Septième sur la grille, le Britannique a profité d’un bon envol et d’une stratégie optimisée pour terminer aux portes du podium. Une position qui lui permet de prendre le dessus sur son nouveau coéquipier, Daniel Ricciardo, seulement septième à cause d’un fond plat endommagé.

Un résultat positif pour le pilote britannique, qui pense que la MCL35M est plus adaptée au style de pilotage de son coéquipier. "Il y a quelques différences avec la voiture de cette année et la façon dont vous devez la conduire", déclarait Norris après la course. "À certains moments, son style de pilotage est meilleur et mieux adapté à la voiture." Un jugement émis après en avoir "un peu plus appris sur son style de conduite", la veille du Grand Prix.

"Il y a des choses auxquelles on ne s’attend pas de sa part, puisqu’il s’agit de ses premiers jours dans la voiture", ajoutait Norris en parlant de son coéquipier. "Il est capable d’être meilleur uniquement grâce à son style de pilotage, et c’est quelque chose auquel je dois m’adapter car la voiture est différente cette année."

Norris a dû adapter son style de pilotage

Selon Norris, qui dispute sa troisième campagne avec l’écurie de Woking, le changement a été radical pour cette nouvelle année. "La façon dont nous avons dû conduire la voiture ces deux dernières saisons est en train de disparaître, dans le bon sens, et j'ai dû m'adapter. J’ai eu l’impression que je devais trop piloter comme ces deux dernières années, mais ça a eu des effets négatifs et ce n'est pas aussi bon, surtout en qualifications."

Lire aussi :

Pour cela, le Britannique est parvenu à pointer du doigt ses faiblesses et à les corriger en piste. "J’avais l’impression de me punir moi-même avec certaines des choses que je faisais avec la voiture", analysait Norris. "Après en avoir appris un peu plus hier [après les qualifications, ndlr], j’ai senti que je pouvais déjà mettre en pratique ce nouveau style et que je gagnais dans des domaines où je perdais hier."

La jeunesse de Norris pourrait avoir besoin de l’expérience d’un vainqueur de Grand Prix comme Ricciardo, mais le Britannique souhaite avant tout se concentrer sur son propre style. "J’ai toujours une marge de progression, notamment pour comprendre comment conduire cette voiture et pas seulement en apprenant de Daniel, car je ne pense pas que ce soit l’objectif. Pour le rythme de course, qui n’était pas très bon il y a quelques années, je me concentre sur moi-même aujourd’hui."

partages
commentaires

Voir aussi :

L'unique objectif de Haas : se battre contre Williams
Article précédent

L'unique objectif de Haas : se battre contre Williams

Article suivant

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021