Sur un nuage, Ocon félicite "le travail d'équipe" d'Alonso

Vainqueur d'un Grand Prix de Hongrie riche en rebondissements, Esteban Ocon a dédié son premier succès en catégorie reine à son coéquipier, Fernando Alonso, ayant contenu le retour de Lewis Hamilton pendant de nombreux tours.

Esteban Ocon vient d'entrer dans l'Histoire de la Formule 1. Près de onze mois après le succès de Pierre Gasly, le pilote devient le 14e Français à remporter un Grand Prix. Toujours très à l'aise sous la pluie, le pilote Alpine a parfaitement joué sa carte au moment du départ en se tenant loin des incidents du premier tour. Propulsé à la deuxième place, Ocon a ensuite bénéficié de l'erreur stratégique de Lewis Hamilton et Mercedes pour prendre les commandes de la course dans les premières boucles.

Une fois installé en tête, Ocon n'a pas commis une seule erreur et a su garder la tête froide dans les moments critiques : lorsque Sebastian Vettel a tenté le pari de l'undercut, ou encore lorsque ce même Vettel est revenu à la charge quelques instants plus tard, alors que le Français tentait d'effacer des retardataires récalcitrants. 

Lire aussi :

Outre la victoire d'Ocon, il s'agit également de la première victoire de Renault sous sa nouvelle identité, Alpine. Cette victoire franco-française est également la première depuis le triomphe d'Olivier Panis avec Ligier, au Grand Prix de Monaco 1996.

"C'est la première victoire depuis que Renault est revenu en Formule 1, nous avons eu quelques moments difficiles cette saison que nous avons surmontés ensemble, avec l'équipe. Nous sommes revenus au niveau à Silverstone, et c'est génial", a commenté Ocon en sortant de sa monoplace.

Porté à bout de bras par Fernando Alonso, Ocon a également eu une pensée pour le travail de défense de son coéquipier lorsque Hamilton, avec des pneus plus frais, représentait une réelle menace pour la victoire. "Félicitations à Fernando aussi, parce que je pense que cette victoire, c'est aussi grâce à lui", a-t-il ajouté. "Ça a été un grand travail d'équipe pour une journée fantastique."

"C'est génial de travailler avec Fernando", a-t-il ajouté. "Nous formons un super duo, nous poussons l'équipe à progresser, à essayer de s'améliorer et de se rapprocher de la tête. Tout le monde m'a dit beaucoup de choses sur Fernando, mais tout est faux. Je peux vous dire que c'est un gars fantastique et j'apprécie vraiment notre relation."

Lire aussi :

Esteban Ocon revient de loin. Arrivé par la petite porte en F1 au Grand Prix de Belgique 2016, le Français a connu quelques modestes succès avec Force India avant de se retrouver sans volant à l'issue de la saison 2018. Relégué à un rôle de réserviste chez Mercedes, Ocon a retrouvé les grilles de départ avec Renault. Sa saison 2020 a été très difficile à gérer mais elle a malgré tout été conclue par un beau podium au Grand Prix de Sakhir. Avant ce Grand Prix de Hongrie remporté avec brio, Ocon sortait à peine d'un mois de juin vierge de points et où il avait été éliminé deux fois d'affilée en Q1.

"Juste un grand merci pour toute la confiance que l'on m'a accordée dans les moments difficiles, lorsque j'étais éliminé en Q1, perdu en 17e position", a-t-il lancé. "L'équipe a gardé confiance et nous sommes de retour à notre place, donc c'est fantastique. Seb a été méga rapide pendant toute la course, il m'a mis une grosse pression. Mais on a réussi à le tenir à distance, c'était un bel effort. J'aurais voulu que tout le monde soit ici [sur le circuit] après ce moment. Je vais prendre l'avion tôt demain matin, et nous allons vivre un grand lundi, je vous le dis."

partages
commentaires
Bottas sanctionné pour le carambolage du départ

Article précédent

Bottas sanctionné pour le carambolage du départ

Article suivant

Vettel convoqué par les commisaires pour la procédure d'avant-course

Vettel convoqué par les commisaires pour la procédure d'avant-course
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021