Formule 1 GP d'Azerbaïdjan

Pas de sanction pour Hamilton après enquête des commissaires

Sûr de lui après les qualifications, Lewis Hamilton a effectivement été innocenté par les commissaires du Grand Prix d'Azerbaïdjan après avoir été soupçonné de piloter "inutilement lentement" en Q2.

Convoqué par les commissaires, tout comme Lando Norris, après un incident potentiel relevé en Q2 des qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2022 de F1, Lewis Hamilton n'a reçu aucune sanction. Le septuple Champion du monde était soupçonné d'avoir roulé "inutilement lentement" dans la section du virage 12 du circuit de Bakou, tout comme le pilote McLaren derrière lui.

Lire aussi :

Après enquête et audience des pilotes concernés, les commissaires n'ont toutefois pas constaté le moindre comportement répréhensible pour le pilote Mercedes. Ils ne lui infligent donc aucune sanction, pas même un avertissement.

Voici comment ils ont justifié cette décision, dans une motivation qui corrobore les propos de Hamilton tenus après la séance : "Le pilote, dans son témoignage, a déclaré qu'il avait ralenti afin d'essayer d'être dépassé par la voiture 4, pour obtenir une 'aspiration' sur son tour rapide, mais la voiture 4 avait manifestement la même intention et a décidé de ne pas le dépasser."

"Bien que la voiture 44 ait été lente, les commissaires notent que pour le tour [en question] le temps delta a été respecté, que le pilote s'est rangé sur la gauche et a quitté la trajectoire de course, que ceci s'est produit sur une ligne droite où la visibilité n'était pas un problème et où il n'y avait aucun danger potentiel à aucun moment pour un autre pilote. Les trois voitures qui se trouvaient sur cette portion de la piste à ce moment-là (voitures 44, 4 et 3) étaient toutes dans des tours de "sortie [des stands]."

Il est à noter que Norris a également été blanchi, les commissaires justifiant cette seconde décision comme suit : "La voiture 4 suivait la voiture 44 lorsque cette dernière a ralenti dans le but de se faire dépasser. Le pilote de la voiture 4 a décidé de ne pas passer et, au même moment, des drapeaux jaunes ont été déployés au poste de contrôle suivant."

"Bien que la voiture 4 ait été pilotée lentement, il n'y avait pas de danger potentiel pour les autres pilotes, cela s'est produit sur une section de ligne droite où la visibilité n'était pas un problème, et il y avait de la place pour que la voiture derrière (voiture 3) passe si le pilote de cette voiture l'avait voulu. Les trois voitures (les voitures 44, 4 et 3) effectuaient des tours de "sortie" à ce moment-là."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Frustré, Albon juge qu'Alonso "utilise bien le système"
Article suivant Alonso réfute les propos d'Albon sur ses actions en qualifs

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France