Pérez pénalisé : "Ce n'est pas comme ça que j'aime courir"

Pénalisé à deux reprises pour avoir poussé Charles Leclerc hors de la piste aux virages 4 et 6, Sergio Pérez a été particulièrement déçu par sa prestation sur le Red Bull Ring.

Pérez pénalisé : "Ce n'est pas comme ça que j'aime courir"

En s'élançant depuis le troisième emplacement sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche, Sergio Pérez disposait d'une belle opportunité pour retrouver le chemin du podium. Néanmoins, la course du pilote mexicain a pris un virage pour le pire dès les premiers kilomètres, à la fin de la période de neutralisation.

Une fois le drapeau vert agité, Lando Norris, deuxième, s'est fait surprendre par le leader Max Verstappen et s'est retrouvé sous la menace directe de Pérez. Poussé à l'extérieur de la piste dans le premier virage par Norris, le pilote Red Bull Racing a par la suite été invité à explorer le bac à gravier du virage 4 par le même homme.

Lire aussi :

Revenu en piste au fond du top 10, les rêves de podium de Pérez sont partis en fumée. Le Mexicain n'a rallié l'arrivée qu'à la sixième place seulement. "De toute évidence, c'était le premier tour [après la relance] et [Norris] a dépassé la limite", a expliqué Pérez au micro de Sky Sports. "Lando s'en est sorti sans avoir de dégâts et ma course a été gâchée."

Le reste du Grand Prix de Pérez s'est résumé à une longue bataille contre une seconde McLaren, celle de Daniel Ricciardo, et la Ferrari de Charles Leclerc. Ce dernier s'est montré très pressant dans les rétroviseurs de Pérez et, à plusieurs reprises, il a tenté de trouver une ouverture. La défense du pilote Red Bull a été très musclée, trop même, puisqu'il a écopé de deux pénalités de cinq secondes pour avoir poussé Leclerc hors de la piste au virage 4, dans une manœuvre similaire à celle de Norris par ailleurs, et au virage 6.

Celui qui a été épinglé à deux reprises par les commissaires n'a pas contesté ses sanctions, bien au contraire. Pérez a été assez déçu par sa manière de piloter, expliquant avoir roulé à la limite en raison de l'air sale et de l'usure de ses gommes dures.

"Avec Charles, on roulait dans l'air sale, avec beaucoup de trafic et de très vieux pneus", affirmait-il. "J'ai freiné le plus tard possible, j'allais sortir de la route et j'ai eu un contact. Je dois revoir l'incident pour être honnête mais oui, ce n'est pas comme ça que j'aime courir et je suis vraiment désolé si j'ai affecté la course de Charles parce que ce n'est pas la façon dont je fais la course."

À l'arrivée, le pilote Red Bull s'est entretenu avec le Monégasque afin de lui présenter ses excuses, bien que cela n'ait pas allégé sa conscience. "Je lui ai parlé et j'ai expliqué ce qui s'était passé de mon côté mais, évidemment, ce n'est pas suffisant", a-t-il déploré. "Je me sens ni heureux ni à l'aise avec moi-même maintenant, dans la mesure où j'ai gâché la course d'un pilote. Je dois revoir l'incident et passer à autre chose."

partages
commentaires
Leclerc : "Pérez sait qu'il a exagéré"

Article précédent

Leclerc : "Pérez sait qu'il a exagéré"

Article suivant

Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"

Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021