Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Piastri et Norris sont "restés raisonnables" dans leur lutte

La fin de course de McLaren au Grand Prix d'Arabie saoudite a été pimentée par un duel entre Oscar Piastri et Lando Norris.

Lando Norris, McLaren MCL60, Oscar Piastri, McLaren MCL60

S'ils n'avaient pas le rythme pour figurer aux avant-postes, les pilotes McLaren ont tout de même su capter l'attention des caméras au cours du Grand Prix d'Arabie saoudite en offrant aux spectateurs un duel en fin de course. Dans les derniers kilomètres, alors qu'ils occupaient respectivement les 16e et 17e positions, Lando Norris et Oscar Piastri ont croisé le fer, tout en prenant en chasse la Williams de Logan Sargeant.

En dépit de pneus durs chaussés lors de son premier et seul arrêt au stand, intervenu dès la fin du premier tour en raison d'un aileron avant endommagé, Piastri a dépassé son coéquipier, muni de pneus mediums âgés de 27 tours, à trois boucles du but à l'aide du DRS dans la ligne droite des stands. Un dépassement qui n'a pas été entravé par Norris en raison des consignes passées par l'équipe quelques minutes plus tôt.

"C'était la première fois que je me battais avec Oscar donc c'était sympa", a commenté le Britannique. "L'équipe m'a dit de ne pas lui rendre la tâche trop difficile, alors j'ai fini par le laisser passer. Je pense que j'aurais fini par dépasser la Williams mais je l'ai laissé passer, je lui ai facilité la vie."

Débarrassé de son coéquipier, Piastri a passé les deux tours suivants à revenir sur les talons de Sargeant avant de le dépasser dans le dernier tour, dans le premier virage, par l'extérieur.

Piastri est donc sorti vainqueur de ce premier duel entre McLaren, les deux MCL60 ayant abandonné au Grand Prix de Bahreïn sans s'être croisées, mais a également reconnu que son coéquipier n'avait pas résisté davantage compte tenu des positions occupées et de l'avantage qu'avait l'Australien sur Norris et Sargeant en termes de rythme.

"Je pense que nous sommes restés raisonnables", a estimé Piastri. "En se battant pour ces positions, il n'y a pas grand-chose à gagner. Je pense qu'on a demandé à Lando, si j'avais l'opportunité [de le dépasser], de ne pas me rendre la tâche trop difficile. Au final, ça m'a permis d'avoir une tentative sur Logan, qui s'est avérée payante. C'est donc un beau travail d'équipe, vraiment. Et la prochaine fois, j'espère que ça se produira un peu plus haut [dans le classement]."

Propos recueillis par Matt Kew

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Hill : Pas intimidé, Pérez "ne se laissera pas faire" chez Red Bull
Article suivant Brackley en ébullition pour corriger le tir avec la Mercedes W14

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France