Pourquoi Hamilton a qualifié Bottas de "meilleur équipier"

Ayant précédemment estimé que Valtteri Bottas était le "meilleur coéquipier" qu'il ait connu en Formule 1, Lewis Hamilton a défendu ses propos en évoquant en détail sa relation avec le pilote finlandais.

Pourquoi Hamilton a qualifié Bottas de "meilleur équipier"

Au début du mois de septembre, Mercedes a confirmé que Valtteri Bottas serait remplacé par George Russell lors de la saison 2022 du Championnat du monde de Formule 1. Si cette annonce était loin d'être un secret bien gardé, le message d'adieux de Lewis Hamilton envers le Finlandais a quant à lui étonné la grande majorité des observateurs. "[Bottas] est le meilleur coéquipier avec qui j'aie eu le plaisir de travailler", avait écrit le septuple Champion du monde sur son compte Instagram.

Pourtant, si l'on se penche sur les résultats bruts, la dynamique Hamilton-Bottas est uniquement allée dans le sens du Britannique. En cinq saisons, Hamilton a toujours battu Bottas, que ce soit en matière de pole positions, de victoires ou de points inscrits. Plus tôt dans sa carrière, Hamilton a connu des adversaires plus coriaces, tels que Fernando Alonso en 2007, Jenson Button de 2010 à 2012 et Nico Rosberg de 2013 à 2016.

Certains s'attendaient donc à voir l'un de ces trois noms apparaître plutôt que celui de Bottas dans le débat du meilleur coéquipier de Hamilton. Soumis à quelques critiques à la suite de son post Instagram, Hamilton a été invité à clarifier son propos lors d'une interview avec Sky Sports Italie. "J'ai récemment fait un commentaire sur mon coéquipier actuel en disant qu'il était le meilleur de tous, mais il faut comprendre ce que cela signifie", a expliqué le pilote Mercedes.

Selon lui, l'esprit d'équipe de Bottas et la facilité à partager des informations sensibles ont fait toute la différence. "Nous sommes dans une discipline où vous essayez de gagner deux championnats différents. Nous essayons tous les deux de gagner le titre des pilotes, mais notre travail est de gagner le titre des constructeurs aussi, donc il faut travailler en équipe", a-t-il ajouté.

Lire aussi :

"Pour la première fois, j'avais un coéquipier avec qui je communiquais vraiment : 'Tu sais, j'ai senti ça...', 'j'ai eu ce feeling...' On ne se cachait rien, on essayait de s'améliorer en s'aidant mutuellement à être la meilleure version de nous-mêmes. Cela n'est jamais arrivé avec d'autres pilotes auparavant. C'est quelque chose d'unique. Et en tant qu'être humain, il est fantastique. Une fois que l'on quitte la piste, on se parle comme des gentlemen. Il n'y a pas de magouilles."

partages
commentaires

Voir aussi :

Menacé chez Alfa Romeo, Giovinazzi ne veut pas encore penser à l'après-F1

Article précédent

Menacé chez Alfa Romeo, Giovinazzi ne veut pas encore penser à l'après-F1

Article suivant

Gasly exhorte AlphaTauri à éviter les erreurs stratégiques

Gasly exhorte AlphaTauri à éviter les erreurs stratégiques
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021