Analyse
Formule 1 GP du Canada

Pourquoi Russell a été classé devant Verstappen à Montréal

Les qualifications du Grand Prix du Canada ont permis d'assister à une rareté dans l'histoire de la discipline : deux pilotes qui ont signé le même meilleur temps. Voici comment George Russell et Max Verstappen ont été départagés.

Max Verstappen, Red Bull Racing, le poleman George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, dans le parc fermé

1'12"000. En plus d'être un chrono satisfaisant car tout rond, ce temps de la pole position du Grand Prix du Canada 2024 a été signé par deux pilotes différents. George Russell, tout d'abord, au terme de sa première tentative en Q3, puis Max Verstappen au terme de sa seconde et dernière tentative dans cette même Q3. Toutefois, automatiquement, la pole a été attribuée au pilote Mercedes face au triple Champion du monde en titre. 

Pourquoi Russell a été classé en pole devant Verstappen ?

La raison est très simple. Ce cas de figure est depuis longtemps prévu par la réglementation et c'est l'article 39.4 iv du Règlement Sportif de la Formule 1 qui le prévoit. En effet, selon cet article : "Si deux ou plusieurs pilotes réalisent des temps identiques pendant les périodes Q1, Q2 ou Q3 ou SQ1, SQ2 ou SQ3, la priorité sera donnée au pilote qui l'a réalisé en premier."

Ici, c'est donc Russell qui a été classé devant Verstappen, lui offrant donc la seconde pole de sa carrière.

Une idée parfois évoquée derrière ce choix, c'est qu'en général, une piste de course s'améliore avec le temps : les passages des voitures tendent à "gommer" l'asphalte, c'est-à-dire déposer de plus en plus de gomme venant des pneus sur la trajectoire, ce qui lui fait gagner en adhérence et donc en rythme. C'était particulièrement vrai ce samedi à Montréal sur un tracé "vert", car balayé par des averses en début de week-end, même si l'on peut arguer que les conditions météo peuvent minorer l'importance de ce gommage. Quoi qu'il en soit, le choix de classer devant le pilote qui a été le premier à signer ce chrono répondrait à l'idée qu'il était potentiellement plus difficile pour lui de le réaliser avec une piste supposément moins bonne que le pilote après lui.

Cependant, qu'importe la raison derrière cette règle, il n'y a qu'une première place sur la grille et il faut donc bien départager les pilotes qui signent un même temps.

Le précédent de Jerez 1997

Jacques Villeneuve en lutte avec Michael Schumacher, devant Heinz-Harald Frentzen.

Jacques Villeneuve en lutte avec Michael Schumacher, devant Heinz-Harald Frentzen.

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch / Motorsport Images

C'est seulement la seconde fois que deux pilotes signent exactement le même temps en tête d'une séance de qualifications en F1. Sauf que la première fois que cela est arrivé, ils étaient même trois !

En effet, lors des qualifications du Grand Prix d'Europe 1997, couru sur le tracé de Jerez, trois concurrents ont signé le même chrono de 1'21"072 : dans l'ordre, l'on retrouvait les deux prétendants au titre, Jacques Villeneuve (Williams) et Michael Schumacher (Ferrari), accompagnés de l'équipier du Canadien, Heinz-Harald Frentzen. Selon la règle évoquée précédemment, qui était déjà en vigueur, c'est donc Villeneuve qui est parti en pole, devant les deux Allemands.

Même si cette bizarrerie a autant étonné que déclenché quelques doutes sur le chronométrage ce jour-là, il faut noter que le format des qualifications était très différent à l'époque. En effet, il s'agissait d'une séance d'une heure lors de laquelle les pilotes avaient le droit de signer 12 tours chronométrés au total, sans aucune autre contrainte. Aussi, Villeneuve a signé son temps après un quart d'heure dans la séance, Schumacher a réalisé le sien un quart d'heure plus tard et Frentzen les a égalés à une dizaine de minutes du drapeau à damier.

Cette première a cependant vite été balayée par la course du lendemain, la dernière de la saison, marquée par l'accrochage polémique entre Schumacher et Villeneuve. Ce dernier avait été titré, alors que l'Allemand, qui avait abandonné, avait été reconnu coupable d'une manœuvre antisportive et exclu du classement pilotes cette année-là.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Russell s'est "penché sur les données" d'Hamilton pour signer la pole
Article suivant Pour Verstappen, Mercedes aurait dû être facilement devant lui

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France