Formule 1 GP d'Autriche

La réclamation de McLaren à l'issue des qualifications est rejetée

McLaren contestait le résultat final des qualifications du Grand Prix d'Autriche, mais sa réclamation a été jugée irrecevable.

Oscar Piastri, McLaren MCL38, deuxième position, Lando Norris, McLaren MCL38, troisième position

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Quelques heures après la réclamation portée par McLaren contre les résultats de la séance de qualifications du Grand Prix d'Autriche, les commissaires sportifs ont rendu leur verdict. Le recours a purement et simplement été jugé irrecevable.

L'écurie anglaise contestait l'annulation du chrono d'Oscar Piastri en Q3, l'Australien étant soupçonné d'avoir dépassé les limites de la piste au virage 6. Or aucune preuve tangible n'avait convaincu McLaren, qui a demandé des éclaircissements quant à la méthode utilisée pour juger la situation. Celle-ci a coûté la troisième place sur la grille de départ au pilote de 23 ans, finalement relégué à la septième position.

"Il y a des principes", estimait le directeur de McLaren, Andrea Stella, pour justifier la réclamation de son écurie. "L'un est que le système utilisé doit fournir une résolution appropriée, l'autre est que la méthodologie utilisée pour une voiture doit s'appliquer à toutes les autres. Si l'on utilise une vue d'hélicoptère pour une voiture, on doit le faire quand c'est possible pour toutes les voitures."

C'est bien de cette quatrième ligne qu'il s'élancera dimanche après-midi, puisque l'affaire n'a même pas pu être jugée sur le fond. Dans leur rapport, les commissaires ont en effet indiqué qu'une décision prise pour annuler un chrono ne peut pas faire l'objet d'une réclamation, cette dernière ne remplissant ainsi pas "les critères d'admissibilité".

La grille de départ demeure donc identique à celle annoncée à l'issue des qualifications, avec également Max Verstappen en pole position. Le Néerlandais a lui aussi fait l'objet d'une enquête pour avoir piloté trop lentement durant la séance, mais il a rapidement été innocenté, les commissaires soulignant que la manière dont il avait créé un écart en piste avait été employée par les autres pilotes.

Tsunoda à l'amende

Dans cette soirée décidément chargée, les commissaires avaient enfin convoqué Yuki Tsunoda, accusé d'avoir utilisé un langage injurieux à la radio alors qu'il avait été dépassé par d'autres pilotes dans la voie des stands. Le pilote de l'écurie Visa Cash App RB a présenté des excuses durant l'audience et n'a écopé d'aucune sanction sportive, mais il a en revanche reçu une forte amende de 40 000 €, dont la moitié avec sursis, pour avoir enfreint l'article 12.2.1 k) du Code Sportif International de la FIA.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren conteste le résultat des qualifications en Autriche
Article suivant Duels en qualifs F1 : le point au GP d'Autriche 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France