Red Bull : "Nous devons être patients avec Albon"

Red Bull Racing estime qu'il faut faire preuve de patience avec Alexander Albon et l'aider à progresser, après un Grand Prix de Styrie difficile.

Red Bull : "Nous devons être patients avec Albon"

Alexander Albon a terminé quatrième du Grand Prix de Styrie le week-end dernier, ce qui constitue un résultat à la hauteur des attentes, mais la différence de rythme avec son coéquipier Max Verstappen a été criante. Le Thaïlandais est inévitablement sous pression face à un tel coéquipier et il était important pour lui de ramener des points, après son abandon la semaine précédente dans un accrochage avec Lewis Hamilton et alors qu'il espérait jouer la victoire.

Selon Christian Horner, la situation n'a rien de simple pour celui qui a débuté en F1 l'an dernier chez Toro Rosso. Cependant, le directeur de Red Bull Racing estime que son pilote se montre au niveau compte tenu de son expérience, et qu'il ne faut rien précipiter.

"Alex est encore très jeune", a-t-il rappelé lors d'une interview avec Martin Brundle. "Ce n'est que sa onzième course avec nous. Et je crois que le fait d'avoir affronté Lewis Hamilton est une excellente chose. Lewis ne s'attendait pas à courir contre lui à ce stade. Il subit la pression supplémentaire d'avoir Max pour coéquipier, et je crois qu'il gère cela incroyablement bien. C'est vraiment un garçon brillant. Il est en train d'éclore et je crois que nous devons être patients avec lui, poser une main sur son épaule et nous assurer qu'il ressente le soutien dont il a absolument besoin." 

Lire aussi :

Depuis dimanche, Red Bull cherche notamment à comprendre pourquoi le rythme d'Albon en début de course s'est avéré à ce point en retrait par rapport à celui de Verstappen. En analysant les données, l'écurie de Milton Keynes pense avoir mis le doigt sur une explication, après avoir fait preuve d'une certaine perplexité.

"Durant son premier relais en pneus tendres, nous étions préoccupés par un potentiel cloquage à l'avant droit", précise Horner. "Il gérait donc son rythme afin de tenir l'objectif de tours [à parcourir] avant son arrêt au stand. C'est pourquoi il a laissé partir les voitures devant à un rythme significatif, mais dès que nous sommes passés aux pneus mediums, il était de retour dans le rythme. Si l'on analyse les données, Alex était dans le même dixième que Bottas, qui était à la poursuite de Max. Il a aussi fait du très bon travail pour résister à un très rapide Sergio Pérez en fin de course."

Vettel, c'est encore et toujours non

Tout au long des dernières semaines, Horner a multiplié les signes de soutien envers Albon alors que la rumeur d'un retour de Sebastian Vettel chez Red Bull a pris corps. Après avoir lancé un "non" très ferme en marge du Grand Prix de Styrie, le patron de l'équipe autrichienne en remet une couche aujourd'hui en assurant une fois encore qu'il n'y a pas de place pour accueillir le pilote allemand en 2021.

"Nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit sur le marché cette année, et nous sommes engagés avec nos pilotes", martèle-t-il. "Ce serait impossible pour nous de le faire venir dans l'équipe. Cela limite naturellement ses choix pour l'an prochain. Mais bien sûr, nous parlerons toujours avec lui, nous aurons toujours de bonnes relations, car nous avons accompli tant de choses ensemble. Mais parfois, quand il est question de relations, il ne faut jamais revenir en arrière. Il faut toujours aller de l'avant. Comme je l'ai dit, nous sommes engagés avec nos pilotes. Max est dans la forme de sa vie. Alex est encore jeune, il progresse, la dynamique entre eux deux est très bonne. Et je pense que ça ne pourrait être que perturbateur d'interrompre cette dynamique actuellement plutôt que de la conserver."

partages
commentaires
La performance de Russell donne du sens aux efforts de Williams

Article précédent

La performance de Russell donne du sens aux efforts de Williams

Article suivant

Kubica remplacera Räikkönen pour les EL1 en Hongrie

Kubica remplacera Räikkönen pour les EL1 en Hongrie
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021