Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone

Coupable de ne pas avoir respecté un double drapeau jaune en qualifications, George Russell partira en dernière ligne sur la grille du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone

Sous le coup d'une enquête depuis la fin de la première partie des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne, George Russell a été sanctionné par les commissaires sportifs. Il perd sa belle 14e place sur la grille de départ. 

Lire aussi :

Le pilote Williams a été convoqué pour ne pas avoir respecté un double drapeau jaune, qui avait été déclenché par la sortie de piste en Q1 de son coéquipier Nicholas Latifi. Après avoir entendu la version des faits du Britannique puis étudié les images ainsi que la télémétrie, les commissaires lui ont infligé une pénalité de cinq places sur la grille, assortie de trois points sur sa licence. 

"Le pilote a expliqué aux commissaires qu'il avait vu le signal d'un double drapeau jaune dans sa vision périphérique au virage 7 et qu'il pensait qu'il s'agissait d'un simple drapeau jaune", précise le rapport des commissaires. "Il a levé le pied légèrement plus tôt que lors de son tour précédent, mais sa vitesse n'était pas significativement plus lente que les tours d'avant, même s'il a expliqué qu'il était en pleine possession du contrôle de la voiture et qu'il avait l'impression de pouvoir réagir pour éviter quelque chose si nécessaire. Il a précisé qu'il était également passé plus vite car il se trouvait alors dans un tour globalement plus rapide."

"Les commissaires ont examiné les conversations radio et ont noté que l'équipe l'avait prévenu de la présence d'un drapeau jeune. Ils n'ont pas précisé qu'il s'agissait d'un double drapeau jaune. De plus, ils ne lui ont pas conseillé d'avorter son tour, contrairement à ce que préconisent les notes du directeur de course à cet égard et selon lesquelles ils n'auraient pas dû être en mesure de signer un chrono significatif. En réalité, il a alors bouclé son tour le plus rapide de la Q1."

"L'objectif de la note du directeur de course est de souligner l'extrême importance de la nécessité de suivre les signaux pour des raisons de sécurité. Les commissaires ont cherché de possibles circonstances atténuantes, mais ils ont finalement estimé qu'il était de la responsabilité du pilote de voir et de respecter correctement le signal d'un double drapeau jaune dans une situation potentiellement très dangereuse."

George Russell s'élancera donc depuis la 20e et dernière place dimanche sur la grille de départ.

Notons par ailleurs qu'Esteban Ocon, également sous enquête car suspecté d'avoir gêné Kimi Räikkönen en Q1, a finalement été innocenté et conserve sa neuvième place sur la grille. 

partages
commentaires
Nico Hülkenberg : "La Q3 n'était pas si loin"
Article précédent

Nico Hülkenberg : "La Q3 n'était pas si loin"

Article suivant

Duels en qualifications : le point après le GP de Grande-Bretagne

Duels en qualifications : le point après le GP de Grande-Bretagne
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021