Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
43 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
50 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
64 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
78 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
113 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
127 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
134 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
148 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
155 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
211 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
239 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
253 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
267 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
288 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
302 jours

Sainz promet une course "d'attaque maximale"

partages
commentaires
Sainz promet une course "d'attaque maximale"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
17 nov. 2019 à 10:15

Relégué au fond de la grille et possiblement contraint à un départ depuis la voie des stands, Sainz ne dispose pas de nombreuses autres options que d'attaquer pour espérer remonter dans les points au Brésil.

Carlos Sainz n'a pas été en mesure de réaliser de tour lancé en Q1 et s'est donc classé 20e des qualifications. Renault, qui fournit l'unité de puissance de McLaren cette saison, a détecté l'anomalie après la séance, mais aucune décision n'a encore été prise quant à un possible changement de pièce(s) sur le package de l'Espagnol avant la course.

Dans le cas où McLaren déciderait de réaliser un changement, Sainz dispose encore d'un moteur "du vendredi" chargé d'un important kilométrage. Un changement d'unité de puissance n'impliquerait pas de pénalité additionnelle en termes de position sur la grille de départ du fait de la situation dans laquelle se trouve déjà Sainz. L'équipe dispose aussi de l'option de réaliser des changements sur les spécifications de la voiture, comme un abaissement du niveau de la traînée pour rendre les dépassements plus faciles. Un tel choix provoquerait un départ depuis la pitlane.

"C'est toujours ouvert pour le moment", explique Andreas Seidl, directeur d'équipe. "Il nous faut encore déterminer quoi faire et quelles en sont les conséquences. Nous disposons aussi d'une première analyse qui indique que c'est une défaillance de câblage qui a causé la perte de puissance ressentie par Carlos, et que cela ne pouvait être réparé."

Lire aussi :

Sainz estime que la gestion des pneus sera la plus grande difficulté en course s'il essaie de remonter le peloton. "Ce sera attaque maximale, je suppose ! Bien entendu, l'attaque maximale ne fonctionne pas toujours avec les pneus Pirelli. Il faudra donc faire un compromis entre gérer les enveloppes et aller à fond. Ce sera probablement quelque chose de très difficile à faire, mais il faut malgré tout trouver une façon."

"Je pense que l'on a assisté à des tendances selon les pistes cette année et il y a certains types de virages dans lesquels nous ne sommes pas très forts", analyse Sainz. "Ce circuit a sans doute de nombreux virages de ce type. C'est la raison pour laquelle notre performance relative chute selon les circuits. Mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas être dans les points. Cela signifie juste que ce sera bien plus difficile qu'en Autriche, par exemple, où c'était bien. Mais ça ne veut nullement dire qu'on ne peut pas le faire. On doit juste faire mieux."

"Rien de plus à extraire" pour Norris

Seulement 11e des qualifications, son équipier Lando Norris s'élancera depuis la dixième position en raison de la pénalité de dix places de Charles Leclerc. Le jeune Britannique estime de son côté avoir extrait tout ce qu'il pouvait de sa monoplace.

"Il était juste difficile de beaucoup améliorer l'équilibre : je suis donc assez satisfait", indique-t-il. "Nous avons bien progressé entre vendredi et samedi. J'étais bien plus heureux de l'auto mais il n'y avait rien de plus à en extraire, même avec de nouveaux pneus. Nous étions plus limités, mais je suis satisfait de l'équilibre."

Norris disposera de l'avantage d'être le premier pilote de la grille à pouvoir faire un choix libre de pneus au départ. "Quels que soient les pneus de départ, ce seront des neufs", indique-t-il. "Ce sera donc un avantage, au moins par rapport à une paire de gars qui se trouvent devant moi. C'est le plus gros point positif dans tout ceci. On ne sait pas encore si l'on choisira le dur, le medium ou le tendre mais ce devrait être un avantage dans les deux premières boucles."

Article suivant
Duels en qualifications : le point après Interlagos

Article précédent

Duels en qualifications : le point après Interlagos

Article suivant

Gasly : "La 2e meilleure position de départ pour Toro Rosso"

Gasly : "La 2e meilleure position de départ pour Toro Rosso"
Charger les commentaires