Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
65 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
212 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Sainz "très énervé" par l'incident mécanique des qualifications

Carlos Sainz n'a pas caché sa colère devant la situation provoquée par un incident technique sur sa McLaren à Bahreïn.

partages
commentaires
Sainz "très énervé" par l'incident mécanique des qualifications

Touché par un problème mécanique que McLaren cherche encore à comprendre, Carlos Sainz n'était pas d'humeur à relativiser ce coup de malchance à l'issue des qualifications du Grand Prix de Bahreïn. Alors qu'il entamait son premier tour rapide en Q2, le pilote espagnol a perdu le contrôle d'une monoplace visiblement bloquée à l'arrière au freinage du premier virage, sans rien pouvoir faire. Sa séance s'est arrêtée là, le contraignant à partir 15e sur la grille de départ dimanche.

"C'est quelque chose qui arrive en F1, mais s'il y a un jour où ça ne pouvait pas arriver, c'est bien aujourd'hui", fulmine Sainz au micro de Movistar. "J'ai réussi à passer en Q2 avec un seul train de pneus tendres et j'étais l'un des seuls. Je me suis senti très à l'aise tout le week-end mais alors que nous allions passer en Q3, ce qui semblait assez facile, nous avons eu ce problème. Je ne sais pas si c'était le système de freins à l'arrière. Nous ne savons pas encore exactement ce que c'est. Je ne peux rien confirmer car nous ne le savons pas encore à 100%."

Lire aussi :

Si Sainz est en colère devant cet ennui mécanique, ce n'est pas tant pour la place lointaine depuis laquelle il devra s'élancer dimanche que pour l'incidence directe que cela pourrait avoir sur sa stratégie.

"Oui, on peut remonter, mais ça devient très compliqué", prévient-il. "Surtout que le top 10 va s'élancer en pneus mediums et ceux qui sont derrière n'auront aucun avantage. J'ai économisé deux trains de mediums... Il y en a un que je ne pourrai même pas utiliser. Ça me met dans une situation un peu difficile pour la course. Nous avons travaillé dur pour économiser ces pneus en vue de la course et voici ce qui nous arrive... Ça nous laisse très peu d'options pour dimanche. C'est pour cela que je suis très énervé. Je suis désolé mais très en colère."

Ce premier revers du week-end est un coup dur pour McLaren, qui lutte face à Racing Point et Renault pour la troisième place du championnat constructeurs. Directeur de l'écurie de Woking, Andreas Seidl confirme qu'il est d'abord nécessaire de trouver des réponses afin de repartir du bon pied dimanche, pour une course qu'il est loin de considérer comme perdue.

"Nous allons devoir regarder si nous pouvons l'utiliser ou non, car ça pourrait compromettre notre stratégie de course", admet l'Allemand en évoquant le train de pneus mediums que pourrait perdre Sainz. "L'heure est à l'analyse de ce qui s'est passé sur la voiture de Carlos, remettre les choses à plat et repartir demain. Ce sera une course intéressante, avec de nombreuses difficultés, avec deux arrêts voire plus, et nous devons essayer de remonter. Je pense qu'il est encore possible de marquer des points car, comme je l'ai dit auparavant, ce sera une course pleine de défis sur le plan stratégique et des pneus, ce avec quoi Carlos est habituellement très bon."

Un souffle entre Ocon et Ricciardo, Renault en position de force

Article précédent

Un souffle entre Ocon et Ricciardo, Renault en position de force

Article suivant

Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel

Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Sakhir
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021