Les solutions d'Alpine pour améliorer les performances d'Ocon

Il est difficile de croire que le triomphe d'Esteban Ocon au Grand Prix de Hongrie est survenu deux courses après une nouvelle élimination en Q1. Mais Alpine a tout fait pour remettre son pilote sur la route du succès.

Les solutions d'Alpine pour améliorer les performances d'Ocon

Après avoir commencé la saison 2021 comme un prétendant régulier à la Q3, Esteban Ocon a dû ensuite faire face à une période difficile. Ses performances le samedi ont atteint leur point culminant au Grand Prix d'Espagne, avec une cinquième place sur la grille, mais lors des trois rendez-vous suivants, à Monaco, en Azerbaïdjan et en France, le Français n'a pas réussi à sortir de la Q2. La situation s'est ensuite aggravée, car lors des Grands Prix de Styrie et d'Autriche, Ocon ne semblait plus capable d'extraire le potentiel de l'A521. Dix-septième sur la grille de départ des deux courses disputées au Red Bull Ring, le pilote Alpine n'a pas réussi à ramener le moindre point en course.

Sans explication évidente sur la raison pour laquelle les performances ont chuté, l'équipe et le pilote étant tous deux déconcertés, Alpine a pris la décision de changer de châssis en marge du Grand Prix de Grande-Bretagne. Au volant d'une voiture presque neuve, Ocon s'est instantanément retrouvé en harmonie avec celle-ci, et le soulagement était immense.

Une Q3 à Silverstone et une neuvième place en course ont été suivies par une nouvelle Q3 au Hungaroring et une victoire surprise le lendemain. Mais alors qu'Alpine a encore le goût du champagne sur ses lèvres, la structure n'est toujours pas sûre de l'origine du petit rythme d'Ocon au début de l'été. Un élément de la suspension avant fait partie des hypothèses mais, selon Marcin Budkowski, les ingénieurs ne savent pas "avec exactitude quel était le problème".

"Il y avait un problème avec la voiture [d'Ocon], il n'y avait pas cette harmonie entre le pilote et la voiture", a expliqué le directeur exécutif à Motorsport.com. "Nous avons donc pris la décision de changer autant de choses que possible sur la voiture, parce que lorsque vous n'avez pas la moindre idée [de l'origine du problème] et que vous pouvez changer les pièces, pourquoi ne le feriez-vous pas ?"

Lire aussi :

"En changeant le châssis, nous avons fait quelques tests mais nous n'avons rien vu d'alarmant sur la rigidité et [les données] que vous avez normalement si le châssis a un défaut. Nous avons seulement trouvé un petit problème, un élément de la suspension avant, et c'était assez mineur. Mais certains des problèmes que [cet élément] aurait provoqués faisaient partie des symptômes d'Esteban."

"Je ne pense pas que [ce problème] coûtait autant de temps sur un tour. Mais si une petite chose déstabilise un pilote et qu'en conséquence, il perd confiance, alors il y aura peut-être quelques dixièmes qui viendront s'ajouter. Donc en réalité, je ne peux pas vous donner une réponse complète, parce que nous ne savons pas vraiment. Mais nous avons trouvé quelque chose de légèrement anormal."

Malgré le mystère autour des circonstances exactes des anciens problèmes d'Ocon, l'équipe ne se concentre pour le moment que sur "ce qui compte", c'est-à-dire le retour du Français à son meilleur niveau. "La combinaison de ces changements et de la nouvelle confiance que place Esteban dans la voiture signifie qu'il a retrouvé un bon niveau de compétitivité", a ajouté Budkowski. "Je pense que c'est ce qui compte pour l'avenir. Il a été satisfait de la voiture dès les premiers essais à Silverstone et il a senti que la voiture n'avait plus les problèmes qu'il décrivait auparavant."

partages
commentaires
Aston Martin entendu lundi par les commissaires

Article précédent

Aston Martin entendu lundi par les commissaires

Article suivant

Les évolutions du "boomerang" McLaren

Les évolutions du "boomerang" McLaren
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021