Pourchaire en F1 ? "Je reste concentré à 200% sur la F2"

Malgré ses belles performances en Formule 2, Théo Pourchaire préfère ne pas trop réfléchir à la Formule 1.

Pourchaire en F1 ? "Je reste concentré à 200% sur la F2"

Jusqu'à présent, Théo Pourchaire a confirmé les belles promesses que l'on pouvait attendre de lui en Formule 2. Après un titre en ADAC F4 et une deuxième place en FIA F3, l'ascension météorique du Français se poursuit dans l'antichambre de la F1, où il est le deuxième meilleur rookie en occupant la sixième place du classement, grâce à dix arrivées dans le top 10 dont une prestigieuse victoire à Monaco en douze courses.

Lire aussi :

Avec 43 points de retard sur le leader Oscar Piastri – ce même pilote qui lui avait ravi le titre de FIA F3 l'an passé – et 260 unités encore disponibles à la mi-saison, Pourchaire ne peut être exclu de la course au titre, et une fin de saison tonitruante pourrait donner au membre de la Sauber Academy des espoirs de baquet Alfa Romeo en 2022, même si le directeur d'équipe Frédéric Vasseur a déjà indiqué qu'une arrivée précoce dans l'élite "serait une erreur" pour ce jeune tricolore qui s'apprête à fêter son 18e anniversaire. Cette approche est également celle du principal intéressé.

"Je prends les choses pas à pas, pour être honnête", a confié Pourchaire lors d'un entretien exclusif dans le studio de Motorsport.tv. "J'essaie de ne pas du tout penser à la F1. Je reste concentré à 200% sur la F2, c'est le plus important. La F2, pour moi, c'est ce qui peut me permettre d'aller en F1, tandis que penser à la F1, ça peut plutôt me permettre de ne jamais y arriver. Je ne pense qu'à la F2, mon rêve actuel est de gagner en F2, ce serait une incroyable saison. Après, [je veux] donner le meilleur de moi-même, faire de bons résultats."

Pourchaire a salué l'apport de la Sauber Academy et l'influence libératrice de celle-ci au niveau de son état d'esprit : "C'est pour moi une énorme chance de faire partie de ce junior team de Formule 1, qui est le meilleur, le plus important. Ils m'aident énormément et c'est aussi grâce à eux que je roule en Formule 2. C'est vraiment un soutien hyper important durant cette année, ça ne peut que m'aider à grandir. Je n'ai pas de pression avec eux, c'est le plus important."

"Il me laisse plutôt tranquille, Fred [Vasseur]. Il me laisse faire mon job, lui s'occupe du team de Formule 1. Bien sûr qu'il regarde les performances, je sais qu'il est fier aussi de ce que je fais. Il compte sur moi pour progresser, pour donner le meilleur de moi-même, gagner encore des courses, c'est le plus important. Lui est fier quoi qu'il arrive et me supportera quoi qu'il arrive."

Frédéric Vasseur a récemment annoncé à Motorsport.com que Ferrari n'allait plus choisir directement l'un des pilotes Alfa Romeo, ce dont Antonio Giovinazzi bénéficie depuis 2019. Cela ne signifie pas que l'Italien va perdre son baquet au terme de cette saison, bien au contraire, puisqu'il semble donner satisfaction à l'écurie, mais cette nouvelle pourrait néanmoins ouvrir des perspectives d'avenir supplémentaires à Pourchaire.

"Je pense que le fait que Sauber puisse choisir les baquets en Formule 1 est une très bonne chose", a indiqué le natif de Grasse. "C'est mieux que le team manager de l'écurie, celui qui dirige l'équipe, puisse choisir [ses] pilotes. C'est quand même le principal, je pense que c'est quelque chose de bien."

partages
commentaires
Les attaques "personnelles" de Red Bull sont de trop, selon Wolff
Article précédent

Les attaques "personnelles" de Red Bull sont de trop, selon Wolff

Article suivant

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Formule 1
27 oct. 2021
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021