Verstappen : "Je suis probablement trop franc et direct"

Max Verstappen reconnaît tenir parfois des propos polémiques face aux médias, insistant sur sa volonté de ne pas se comporter différemment de qui il est vraiment.

Verstappen : "Je suis probablement trop franc et direct"

Depuis qu'il a débarqué en Formule 1 en 2015, Max Verstappen ne s'est pas montré avare en sorties médiatiques remarquées. Cette saison encore, malgré un comportement qui tend à s'assagir, le Néerlandais a fait parler de lui. On se souvient notamment de ses déclarations autour du drapeau jaune ignoré à Mexico, ou encore de ses accusations de triche très directes à l'encontre de Ferrari à Austin.

Alors qu'il boucle sa cinquième saison dans la catégorie reine, le pilote Red Bull Racing reconnaît qu'il a généralement du mal à ne pas dire trop haut ce qu'il pense lorsqu'il s'adresse à la presse. "Je suis probablement trop franc et trop direct", confesse-t-il dans une interview accordée à Autocar. "Je ne suis pas un robot en dehors de la voiture, et j'en suis content. C'est comme ça que j'ai été élevé. Parfois, ça peut jouer contre moi, mais j'en vois le bon côté."

Lire aussi :

Max Verstappen y voit là l'influence d'un père, Jos, qui l'a toujours poussé à ne pas jouer le rôle de quelqu'un qu'il n'est pas, même si cela peut agacer, froisser voire même vexer. "Il m'a donné énormément de conseils, des bons et des mauvais !", s'amuse Verstappen. "Toujours garder les pieds sur terre, être soi-même. Oui, c'est le plus important : être soi-même, ne pas changer. Bien sûr, on vieillit et on change naturellement un peu, mais il faut toujours se souvenir de qui sont ses véritables amis. C'était un bon conseil."

Une quête insatiable du progrès

Max Verstappen, FIA Action de l'Année

Avec une troisième place au championnat, la cinquième campagne de Max Verstappen en Formule 1 est de loin la plus aboutie, ponctuée de trois victoires et de ses deux premières pole positions. Pour cette progression aussi, il estime que les jalons paternels ont joué un rôle déterminant. 

"Chaque année jusqu'à présent, je peux dire que j'ai progressé et que je suis devenu meilleur", se félicite-t-il. "Je veux toujours placer la barre très haut, donc je veux toujours m'améliorer, et même une victoire peut être obtenue en faisant mieux. Beaucoup de monde fêterait une victoire comme si ça ne pouvait pas être mieux, mais j'essaie toujours de trouver des choses que j'aurais pu mieux faire. Mon père a joué un rôle important pour ça. Il dit : 'Oui, nous avons gagné, mais nous aurions pu gagner mieux que ça, il y a eu quelques erreurs'. Il a toujours été assez dur avec moi, et je fais de même. À l'époque, je n'étais pas d'accord, mais aujourd'hui je pense que ça m'aide beaucoup."

Ces erreurs, devenues moins nombreuses avec le temps mais parfois inévitables, Verstappen les assume sans mal : "Parfois il faut être agressif, parfois non. Il faut s'adapter à la situation, et au fil du temps on fait des erreurs. Tout le monde fait des erreurs, sinon autant mettre un robot dans la voiture. C'est bien de faire des erreurs aussi, car c'est là qu'on apprend. Et surtout en course, quand on est à la limite, c'est facile de faire une erreur."

partages
commentaires
La FIA envisage un système de Super Licence de la F4 à la F2

Article précédent

La FIA envisage un système de Super Licence de la F4 à la F2

Article suivant

L'infraction de Ferrari à Abu Dhabi restera un mystère

L'infraction de Ferrari à Abu Dhabi restera un mystère
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021