Panne hydraulique mais journée presque parfaite pour Verstappen

partages
commentaires
Panne hydraulique mais journée presque parfaite pour Verstappen
Par : Basile Davoine
26 oct. 2018 à 21:10

Sur un circuit où il s'est déjà imposé en 2017, Max Verstappen a trusté la première place lors des deux premières séances d'essais libres.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Auteur du meilleur temps lors des deux premières séances d'essais libres, Max Verstappen a passé la journée en tête à Mexico, sur un circuit coché de longue date par Red Bull pour y viser la victoire. Seule ombre au tableau, le pépin technique survenu en toute fin de deuxième séance, qui a contraint le Néerlandais à mettre pied à terre alors qu'il restait dix minutes de temps de piste.

Au micro de Sky Sports, Christian Horner s'est toutefois montré plutôt rassurant, évoquant un clairement un "problème hyrdaulique" tout en rappelant qu'en cas de souci moteur, son pilote disposait encore d'un quota de pièces si nécessaire pour éviter une pénalité.

Lire aussi :

"Nous devons récupérer la voiture pour comprendre ce qui s'est passé", précise le directeur de Red Bull Racing. "Il a un autre moteur à sa disposition, donc ça devrait aller. Il était très à l'aise, Daniel [Ricciardo] a fait une très bonne séance aujourd'hui. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas signé le doublé lors des deux séances du vendredi !"

Verstappen a lui-même confirmé que l'incident de la fin de journée n'était "pour l'instant" pas inquiétant, avant de se réjouir de ce vendredi presque parfait sur le circuit des frères Rodríguez : "Nous avons une bonne voiture ! Un bon appui, un bon grip mécanique. On l'a déjà vu à Monaco. Aujourd'hui, ça fonctionnait très bien. Nous verrons demain. Aujourd'hui, c'était très bien, mais nous devons continuer à travailler pour faire mieux."

Red Bull rêve d'un double podium

Si Red Bull espérait se montrer performant à Mexico, c'est que l'altitude nettement supérieure à 2000 mètres modifie énormément le comportement des moteurs turbo, et atténue le déficit de puissance généralement rencontré avec le bloc Renault.

"Ce qui se passe ici, comme je l'ai dit avant, c'est que la haute altitude nous aide", confirme Christian Horner. "Les moteurs ont du mal à respirer, les freins, le refroidissement. Nous faisons rouler la voiture dans sa configuration optimale, avec les mêmes ailerons qu'à Monaco, et nous sommes compétitifs. Il faut que ça fonctionne en harmonie, l'aérodynamique interagit avec la mécanique. On ne peut pas dire qu'on a une bonne voiture en aéro ou côté mécanique, cela va de pair."

"C'est pareil pour Renault, ils sont plus compétitifs parce que le moteur est plus comparable à celui de la concurrence. Nous avons une seconde d'avance sur la concurrence, je doute qu'il en soit de même demain."

Le patron de Red Bull reste toutefois prudent en vue des qualifications, moment du week-end où Mercedes et Ferrari feront réellement parler la pleine puissance de leur moteur, mais il ne lui a pas échappé que si les choses venaient à bien tourner, un record pourrait être battu.

"Ils [Mercedes et Ferrari] auront le 'mode fête' demain, mais combien cela leur donnera-t-il à cette altitude ?" s'interroge Horner. "L'an dernier, la pole nous a échappé pour un dixième. Max peut d'ailleurs devenir le plus jeune poleman de l'Histoire ! Je veux juste voir deux Red Bull à l'avant et à l'arrivée ce week-end. Nous n'avons pas fait de double podium cette année, ce serait un rêve devenu réalité d'en faire un ici."

Article suivant
EL2 - Red Bull impressionne, Renault étonne, l'hypertendre inquiète

Article précédent

EL2 - Red Bull impressionne, Renault étonne, l'hypertendre inquiète

Article suivant

Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est "plutôt bien"

Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est "plutôt bien"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions