Verstappen : "Ce n'est pas encore un drame"

Max Verstappen ne s'alarme pas de la demi-seconde qui le sépare des Mercedes en qualifications, révélant des problèmes d'équilibre dont il a souffert tout le week-end en Autriche.

Verstappen : "Ce n'est pas encore un drame"

Troisième sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche, Max Verstappen se pose comme le principal concurrent des Mercedes, d'autant qu'il pourra miser sur une stratégie pneumatique différente en course. Néanmoins la demi-seconde qui le sépare de la pole position peut inquiéter, même si elle est peut-être exacerbée par un problème d'équilibre identifié sur la Red Bull.

Verstappen a en effet passé l'essentiel des essais libres à essayer de tirer le meilleur de la nouvelle philosophie introduite par l'équipe de Milton Keynes à l'avant de sa RB16. Lui seul utilisait ce nouveau concept d'aileron avant alors que l'équipe cherche encore à comprendre les différences entre cette version et celle utilisée par Alexander Albon. Ce travail n'est pas encore terminé, ce qui pourrait expliquer l'écart vu en qualifications avec Mercedes. "Je n'étais pas totalement satisfait de l'équilibre, car c'était bien dans certains virages mais pas dans d'autres", explique le pilote néerlandais. "Alors l'écart est peut-être un peu plus grand. Je pense quand même qu'une demi-seconde, c'est un écart raisonnable. Que peut-on dire ? Nous devons simplement travailler plus dur et essayer de le réduire."

Voir aussi :

Malgré ce constat qui pourrait être alarmant, Verstappen se veut plutôt confiant et estime que le package de la Red Bull n'a pas encore dévoilé toute l'étendue de ses capacités. "Bien sûr, ce n'est pas ce que nous voulons", concède-t-il quant au résultat du jour. "Mais je n'étais pas satisfait de l'équilibre général de la voiture. Dès que nous pourrons faire un peu mieux sur ce point, peut-être que ça paraîtra déjà un peu mieux. Je ne dis pas que nous les aurions battus, mais il faut voir. Il y a huit Grands Prix et il y aura un autre week-end ici. Nous allons apprendre beaucoup ce week-end et j'espère que nous pourrons faire mieux la semaine prochaine. Ce n'est pas encore un drame. Peut-être que c'est le cas aux Pays-Bas, mais je m'en fiche. Je me concentre uniquement sur l'équipe et sur moi-même."

"Rien à perdre" avec la stratégie

Comprenant vite le déficit de rythme par rapport à Mercedes ce samedi, Red Bull a jugé bon de tenter un pari stratégique. En parvenant à se qualifier en pneus mediums lors de la Q2, Verstappen sera le seul du top 10 à disposer de ces gommes pour le premier relais, quand ses concurrents directs seront en pneus tendres. Sachant que le mercure devrait encore gagner quelques degrés dimanche à Spielberg, il peut encore y avoir un coup à jouer.

"Ce sera intéressant", estime Verstappen. "Il va faire un peu plus chaud demain donc j'espère que ça jouera en notre faveur. Aujourd'hui, Mercedes était clairement à un autre niveau, malheureusement. Nous verrons ce que nous pouvons faire demain. L'an dernier, nous étions aussi un peu en retrait en qualifications, alors j'espère que ce sera un peu mieux en course. Je suis le seul avec des pneus différents parmi le top 10, je suis impatient. Nous n'avons rien à perdre, alors j'essaierai de leur rendre la vie aussi dure que possible."

partages
commentaires
Hamilton convoqué par les commissaires au GP d'Autriche

Article précédent

Hamilton convoqué par les commissaires au GP d'Autriche

Article suivant

McLaren crée la surprise et se montre au niveau de Racing Point

McLaren crée la surprise et se montre au niveau de Racing Point
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021