Vettel : "Il n'y avait plus de désir commun"

Sebastian Vettel va vivre son ultime saison chez Ferrari. La nouvelle désormais officialisée, le quadruple Champion du monde évoque une décision réfléchie et qui n'est pas motivée par la question financière.

Vettel : "Il n'y avait plus de désir commun"

Depuis lundi soir, les événements se sont précipités et tout est allé très vite entre les premiers bruit sérieux et l'officialisation par Ferrari, tôt ce matin. À l'issue de la saison 2020, Sebastian Vettel ne sera plus un pilote de la Scuderia, mettant un terme à six années de collaboration avec l'écurie italienne. L'Allemand avait rejoint Maranello en 2015, après avoir conquis quatre titres mondiaux consécutifs chez Red Bull Racing entre 2010 et 2013. 

Lire aussi :

En début d'année, tout portait à croire que l'aventure commune se poursuivrait au-delà du bail actuel du pilote de 32 ans. Néanmoins, l'arrivée fracassante de Charles Leclerc à ses côtés en 2019 et la dynamique interne ont peu à peu joué contre Vettel. Des rumeurs disent que les négociations auraient achoppé en raison des propositions formulées par Ferrari à son pilote et qui manquaient visiblement de garantie ou de considération pour son statut en matière de durée ou de rémunération. Cependant, l'intéressé assure que les raisons de cette décision sont ailleurs.

"Ma relation avec la Scuderia Ferrari s'achèvera à la fin de l'année 2020", confirme Vettel. "Afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles dans ce sport, il est vital que toutes les parties travaillent en parfaite harmonie. L'équipe et moi nous sommes rendu compte qu'il n'y avait plus de désir commun de rester ensemble après la fin de cette saison. L'aspect financier n'a joué aucun rôle dans cette décision commune. Ce n'est pas ainsi que je réfléchis quand on en vient à certains choix, et ce ne sera jamais le cas."

Concernant son avenir Vettel demeure flou pour le moment et laisse planer le doute entre la possibilité de s'inscrire dans un nouveau projet en 2021 et celle de mettre un terme à sa carrière, débutée en 2007 chez BMW. 

"Ce qui s'est passé ces derniers mois a mené nombre d'entre nous à réfléchir à nos véritables priorités dans la vie", explique-t-il. "Il faut utiliser son imagination et adopter une nouvelle approche face à une situation qui a changé. Moi-même, je vais prendre le temps de réfléchir à ce qui compte vraiment quant à mon avenir. La Scuderia Ferrari occupe une place importante en Formule 1 et j'espère qu'elle aura tout le succès qu'elle mérite. Enfin, je souhaite remercier toute la famille Ferrari et surtout ses tifosi du monde entier pour tout le soutien qu'ils m'ont apporté au fil des années. Mon objectif immédiat est de conclure ce long partenariat avec Ferrari, dans l'espoir de partager d'autres beaux moments ensemble, après tous ceux que nous avons vécus jusqu'à présent."

partages
commentaires
Vettel et Ferrari officialisent leur divorce

Article précédent

Vettel et Ferrari officialisent leur divorce

Article suivant

Leclerc n'a "jamais autant appris" qu'avec Vettel

Leclerc n'a "jamais autant appris" qu'avec Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021