Williams va courir à Djeddah "comme Sir Frank aurait aimé"

Endeuillée, l'écurie Williams sera au départ du Grand Prix d'Arabie saoudite pour honorer comme il se doit la mémoire de son fondateur, Sir Frank Williams.

Williams va courir à Djeddah "comme Sir Frank aurait aimé"

Cela sonne comme une évidence, mais l'écurie Williams a tenu à le rappeler : ce week-end, à Djeddah, elle courra en l'honneur de son fondateur, Frank Williams, disparu dimanche dernier à l'âge de 79 ans. La mémoire du Britannique sera dans le cœur de tous les membres de l'équipe de Grove, fruit de son labeur pendant des décennies et qu'il avait définitivement cédée à Dorilton Capital il y a un an et demi.

"Sir Frank était un racer au plus profond de lui-même et nous roulerons en son honneur ce week-end, avec de nombreux hommages prévus pour célébrer sa vie extraordinaire", annonce ce mercredi l'écurie, désormais dirigée par Jost Capito.

Les préparatifs pour ce Grand Prix d'Arabie saoudite, le premier de l'Histoire, se sont déroulés dans une ambiance pesante pour l'équipe, avec toutefois l'intention de se montrer à la hauteur des valeurs inculquées par son créateur.

"Les tristes événements du week-end dernier font que ce sera notre premier week-end de Grand Prix sans Sir Frank Williams comme patriarche et figure de proue de l'entreprise Williams", insiste Dave Robson, directeur de la performance. "Même s'il était rarement sur les circuits ces dernières années, sa présence était toujours très forte dans le garage. Sa passion, sa force et son enthousiasme débordant nous apportaient une motivation supplémentaire, à nous qui avons la chance de faire courir les voitures qui portent son nom."

"Même si une ère s'est achevée le week-end dernier, l'héritage de Frank vivra et nous continuerons de courir comme il l'aurait attendu de nous, en puisant dans sa mémoire une source de fierté et d'inspiration. Nous adressons à la famille Williams nos plus sincères condoléances et les assurons que nous continuerons à honorer sa légende."

Sur le plan sportif, Williams va se lancer dans les deux derniers Grands Prix de la saison en occupant une précieuse huitième place au championnat constructeurs, mais sans avoir marqué le moindre point depuis le Grand Prix de Russie. George Russell entamera quant à lui sa tournée d'adieux avant de rejoindre Mercedes la saison prochaine, mais le pilote britannique est lui aussi marqué par la disparition de Frank Williams.

"C'est avec une grande tristesse que nous nous rendons en Arabie saoudite ce week-end, après la disparition de Sir Frank", déplore-t-il. "Mais dans l'équipe, nous sommes déterminés à lui rendre hommage et à l'honorer comme il aurait aimé que nous le fassions : en courant."

"Pour le sport britannique, Sir Frank était un personnage important. Pas seulement en raison de l'adversité à laquelle il a fait face, mais en raison des succès que l'équipe est parvenue à décrocher après son accident. C'était quelqu'un que beaucoup de gens admiraient. Il était dans toute l'usine et il y avait cette présence dans la pièce. Ça motivait l'équipe à se mettre au travail et à se dévouer, pour l'homme qu'il était."

Voir aussi :

partages
commentaires
Les F1 2022 aussi difficiles à piloter que des F2 ?
Article précédent

Les F1 2022 aussi difficiles à piloter que des F2 ?

Article suivant

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021