Aleix Espargaró rêve d'un podium à Silverstone

Malgré une Aprilia en manque de puissance, Aleix Espargaró espère se battre pour les premières places au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Aleix Espargaró rêve d'un podium à Silverstone

Aleix Espargaró n'a pas encore atteint l'objectif qu'il s'était fixé en début de saison, décrocher son premier podium avec Aprilia, même s'il est régulièrement capable de rester au contact du groupe de tête. Il espère s'inviter parmi les trois premiers au GP de Grande-Bretagne ce week-end, sur un circuit qu'il apprécie et qui pourrait convenir à sa machine.

"J'ai hâte, franchement. Silverstone est une piste énorme", a déclaré le Catalan au site officiel du championnat. "C'est bien pour les MotoGP parce qu'on peut profiter de la puissance, il y a de longs virages, c'est une piste très longue, donc j'ai hâte d'y aller. Silverstone nous a manqué ces deux dernières années. La dernière fois qu'on y est allés, j'avais été très compétitif pendant la course. Je pense que ce sera une bonne piste pour l'Aprilia, alors je vais revenir plus fort [...] et essayer de me battre à nouveau pour le podium en Angleterre." 

Aleix Espargaró n'a vu l'arrivée d'aucune des deux courses qu'il a disputées avec l'Aprilia à Silverstone, mais il occupait la dixième place avant de rencontrer un problème technique lors de la dernière visite du championnat sur ce circuit, en 2019.

Les longues lignes droites du circuit anglais font pourtant la part belle à la puissance, talon d'Achille de l'Aprilia. Aleix Espargaró attend une évolution sur son moteur avant la fin de la saison et peine à se satisfaire de ses performances avant l'arrivée de la pluie au GP d'Autriche. Sa course a été marquée par sa dégringolade en slicks sur piste humide dans le dernier tour, de la deuxième à la sixième place, mais avant l'averse, le manque de puissance de sa machine lui avait grandement compliqué la tâche malgré plusieurs dépassements qui l'avaient vu remonter de la 12e à la septième position.

"Dans les premiers tours, c'était très frustrant parce que quand tout le monde a beaucoup de grip à l'arrière et peut accélérer très fort dès le début du virage, je ne peux rien faire", déplorait Espargaró lors de sa visioconférence avec les journalistes après l'arrivée. "Surtout quand on passe les troisième, quatrième, cinquième ou sixième rapports, on n'a pas assez de couple, donc je souffre beaucoup."

"Je pense que j'aurais été capable de me battre pour le top 5 ou top 6 sur le sec, mais ensuite la pluie est arrivée. Le début de la course a été très difficile pour moi. Je pense que la moto est maintenant parfaite à 90% partout, sur les freins, sur l'accélération, sur l'électronique, sur le wheelie, sur la stabilité, mais il nous manque juste de la puissance et il n'y a rien que je puisse faire."

"La moto est vraiment super bonne mais en MotoGP à l'heure actuelle, il faut avoir un moteur fort sinon c'est très difficile", a ajouté Espargaró. "Avec le moteur que l'on a en ce moment, surtout à l'accélération en troisième, quatrième et cinquième, être proche du podium sur le sec en Autriche devrait nous rendre heureux et fiers. Mais je ne peux pas être heureux."

L'homme fort de Ducati ignore encore qui sera son coéquipier ce week-end. Il n'est pas certain que Lorenzo Savadori, qui s'est fracturé la malléole de la cheville droite au GP d'Autriche, sera apte à faire son retour, et même si Aprilia a la volonté de faire rouler Maverick Viñales le plus vite possible, son arrivée pourrait attendre quelques semaines afin de lui permettre d'effectuer un test avant ses débuts sur la RS-GP.

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Márquez : "Le Marc d'avant la blessure se battrait pour le titre"

Article précédent

Márquez : "Le Marc d'avant la blessure se battrait pour le titre"

Article suivant

Biocarburants, neutralité carbone : le MotoGP songe à son avenir

Biocarburants, neutralité carbone : le MotoGP songe à son avenir
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021