Pénalisé et agacé, Quartararo manque le podium à Misano

Pénalisé pour avoir dépassé les limites de la piste en course, Quartararo assure qu'il n'a pas été informé de l'avertissement transmis sur son tableau de bord, puis du long lap qu'il aurait dû effectuer.

Pénalisé et agacé, Quartararo manque le podium à Misano

Fabio Quartararo était furieux à l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Le pilote Petronas a reçu une pénalité long lap, un passage par un chemin plus long devant s'effectuer dans le virage 10 de Misano, pour avoir dépassé cinq fois les limites de la piste en course.

Le Français n'a toutefois pas effectué sa pénalité dans le dernier tour, seul moment auquel il aurait pu s'en acquitter alors qu'elle est tombée tardivement, et il a par conséquent été sanctionné de trois secondes à l'arrivée, ce qui l'a fait passer de la troisième à la quatrième place. Très remonté à l'issue de la course, il a souhaité contester sa pénalité puisqu'il dit ne pas avoir été informé des avertissements durant l'épreuve.

"Dès que j’ai vu le long lap, j’ai trouvé ça très étrange parce que je n’avais pas reçu d’avertissement", assure Quartararo. "Il faut travailler sur ça. Quand on regarde une course de Moto3, le message est visible à la télévision mais à ce moment là, on ne regarde pas la télévision. Je n’ai rien reçu. Nous testons des radios mais ils ne font pas un très bon travail."

Lire aussi :

"Je regarde le tableau de bord trois fois par tour. Je l’aurais vu, parce qu’il y a un voyant orange sur le tableau de bord. Je l’aurais vu immédiatement", assure le Français, qui affirme ne pas avoir été plus au courant de sa pénalité que de l'avertissement qui l'avait précédée. "J’ai vu le long lap alors que j’étais dans la dernière ligne droite. C’est trop tard. Quand on est averti sur les limites de la piste, on est beaucoup plus prudent, mais je n’ai reçu aucune alerte."

Le MotoGP a profité des deux courses et des tests de Misano pour tester un système de radio, qui pourrait répondre à ces défaillances, déjà pointées du doigt au Red Bull Ring. En attendant une solution, Quartararo compte sur le panneautage depuis le muret des stands : "La prochaine fois, je demanderai peut-être à l’équipe de le mettre sur le pitboard, pour être sûr."

Une position et des points qui font du bien

Au delà de la déception liée à sa pénalité, Fabio Quartararo reste satisfait de ses performances : "Pour moi, c’était une bonne course. Nous nous attentions à un podium. Je suis satisfait parce que je me sentais bien sur la moto, mais ce n’était pas fantastique. Le podium était l’objectif et pour moi [la quatrième place] est la mauvaise place."

"J’avais beaucoup de mal parce qu’au début, les pneus étaient mauvais. Je ne sais pas pourquoi. Je manquais d’adhérence à l’arrière. En milieu de course, le pneu a mieux fonctionné et j’ai pu doubler Pol [Espargaró]. Les pneus ont un peu posé problème."

Quartararo a mis du temps à doubler Espargaró et ce n'est que lorsque Mir a dépassé le Français puis le pilote KTM qu'il a pu à son tour prendre l'avantage, avec une manœuvre qu'il juge "très étrange" puisqu'il l'a réalisée au troisième virage, où les dépassements sont rares. "Dès qu’on est derrière quelqu’un qui a beaucoup plus de puissance, on ne peut pas vraiment faire mieux", précise-t-il.

Fabio Quartararo revient à un point d'Andrea Dovizioso au championnat, mais il ne veut toujours pas songer au titre : "Sincèrement, je ne pense pas vraiment au championnat. Je vois juste que nous avons du mal à doubler des pilotes. Si on ne peut pas doubler, c’est dur de gagner une course."

Le futur pilote Yamaha officiel peut-il se relancer à Barcelone, cette semaine ? "C’est une piste que j’aime. Mais il y a une ligne droite d’un kilomètre", prévient-il. "Je pense que nous pouvons faire quelque chose de bien. Je suis content d’avoir une nouvelle course le week-end prochain."

partages
commentaires
Bagnaia pense avoir chuté à cause "de quelque chose de sale en piste"

Article précédent

Bagnaia pense avoir chuté à cause "de quelque chose de sale en piste"

Article suivant

Un tear-off de Quartararo a provoqué l'abandon de Miller !

Un tear-off de Quartararo a provoqué l'abandon de Miller !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021