MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
11 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours

Lorenzo juge Zarco "courageux" mais ne compte pas l'imiter

partages
commentaires
Lorenzo juge Zarco "courageux" mais ne compte pas l'imiter
Par :
21 sept. 2019 à 17:29

Malgré ses difficultés avec la Honda, le pilote espagnol ne compte pas baisser les bras et veut se battre pour chercher à progresser. Il juge toutefois la décision prise par Zarco "courageuse".

Très en difficulté course après course, Jorge Lorenzo fait l'objet de nombreuses spéculations, alimentées, il est vrai, par le fait que durant son absence pour blessure il a été envisagé qu'il puisse réintégrer le clan Ducati dès 2020. Bien qu'il soit de retour dans le paddock, le voir évoluer en bas de classement à chaque séance n'aide pas à calmer les rumeurs, et ce d'autant plus depuis que Johann Zarco a, lui, décidé de dire stop après des débuts également très compliqués sur la KTM.

Interrogé sur la décision prise par le Français, le #99 a jugé son choix de rompre prématurément son contrat "courageux". "Je pense qu'il a beaucoup souffert de passer d'une moto facile comme l'est la Yamaha à une moto difficile comme l'est, je crois, la KTM. Quand on s'habitue à la Yamaha, il est toujours difficile de passer à une moto très différente, alors il a perdu un peu sa patience et sa motivation, il n'était pas heureux. De mon point de vue, cela a été une décision courageuse d'oublier son contrat et les autres bénéfices qu'il a et de simplement arrêter", commente-t-il.

"Il est vrai que sur les dernières courses il était plus rapide et plus proche, par exemple, de Pol [Espargaró] mais il a pris sa décision, il n'était de toute façon pas heureux, alors il faut respecter sa décision. Je pense que c'est courageux, mais quant à dire si c'est intelligent ou non, je ne sais pas", ajoute le pilote espagnol.

Lire aussi :

Lorenzo, qui a connu plusieurs lourdes blessures depuis un an, indiquait hier encore que ses difficultés actuelles ne sont désormais plus dues aux séquelles de ses récentes fractures de vertèbres malgré des douleurs persistantes. Ce qui pèche, c'est bel et bien ses sensations au guidon de la Honda, une machine qui prouve cette année qu'elle est particulièrement rude pour tous les pilotes du groupe à la seule exception notable de Marc Márquez. Pourrait-il ainsi décider lui aussi de rompre son contrat au bout d'un an ? Lorenzo assure que ça n'est pas le sujet "pour le moment" et qu'il veut se battre pour réussir.

"Beaucoup de personnes me posent cette question et je dis que pour le moment la possibilité d'abandonner ne me vient pas à l'esprit. J'ai un contrat de deux ans avec Honda, alors pour le moment je veux le conserver et on va voir si on arrive à progresser sur ces courses", indique-t-il.

"J'ai beaucoup de mal, ça n'est pas une situation facile. Bien entendu, je suis beaucoup moins heureux que lorsque je courais pour Yamaha et que je gagnais des courses, ou encore l'année dernière quand je gagnais des courses avec Ducati. Un compétiteur ne peut pas être heureux de terminer aussi loin, mais j'ai toujours été un battant et je veux essayer de trouver une solution avec cette moto et de faire de mon mieux."

L'espoir d'une course meilleure demain

Qualifié en 19e position pour la course d'Aragón, le Majorquin a entrevu aujourd'hui des signaux positifs dans sa performance, ce qu'il espère confirmer demain à l'heure d'en découdre. "Ma position n'est pas fantastique, c'est en fait la même qu'hier, mais mes sensations et la différence avec le premier sont meilleurs. J'ai progressé, pas beaucoup mais un peu, séance après séance", souligne-t-il auprès du site officiel du MotoGP.

"À la fin des EL4, dans les huit derniers tours, je suis senti, non pas très rapide mais assez régulier, pas trop mal. En qualifs, avec mon premier pneu j'ai été rapide, toutes proportions gardées. Je m'attendais donc à pouvoir bien progresser dans ma deuxième tentative, avec le pneu soft, mais j'ai finalement été plus lent qu'avec le medium."

Lire aussi :

Si la position n'est en effet pas glorieuse au vu palmarès du #99, ce qui l'intéresse c'est aussi le retard qu'il peut afficher sur le premier, et il aimerait en ce sens poursuivre sa progression après les 56 secondes concédées au vainqueur à Silverstone et les 47 à Misano. "Il vaut mieux ne pas avoir trop d'attentes, parce qu'on peut être déçu si ça n'arrive pas. Je me sens mieux physiquement, je sens qu'à chaque fois que je pilote la moto j'ai moins de difficultés à m'en remettre, c'est positif. Comme je l'ai dit en EL4, j'ai plutôt bien piloté par rapport aux courses précédentes et j'espère qu'avec ce pneu medium en course je pourrai progresser un peu dans mon rythme. Si la course n'est pas trop rapide, j'espère pouvoir être proche de cet objectif et faire mieux que les 47 secondes de retard que j'ai eues à Misano."

Article suivant
Quartararo : "Il ne faut pas penser à Márquez"

Article précédent

Quartararo : "Il ne faut pas penser à Márquez"

Article suivant

Viñales va "fermer toutes les portes" pour rester devant

Viñales va "fermer toutes les portes" pour rester devant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Q2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique , Johann Zarco
Équipes Repsol Honda Team , Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa