Márquez aurait-il eu un avantage s'il avait affronté Stoner ?

Pour Livio Suppo, qui a travaillé avec les deux pilotes, leur différence de caractère fait de l'Espagnol un pilote plus solide que son aîné australien.

Márquez aurait-il eu un avantage s'il avait affronté Stoner ?

Stoner-Márquez, c'est le duel manqué du MotoGP, un duel qui se serait joué en interne puisque le #93 aurait rejoint son aîné chez Repsol Honda si celui-ci n'avait pas prématurément décidé de raccrocher, quelques mois avant que l'étoile montante espagnole n'intègre la catégorie reine. L'Histoire ne s'est pas embarrassée de ces remords et elle a consacré Márquez au panthéon des plus grands champions de la discipline, déjà à la tête de six titres en sept ans.

"En termes de talent, cela aurait vraiment bien de les voir ensemble, et si Casey ne s'était pas retiré fin 2012 ils auraient couru ensemble chez Honda", regrette Livio Suppo auprès de Motosprint. Faisant partie de ceux qui ont côtoyé de près les deux pilotes, l'ancien team manager Ducati et Repsol Honda a une idée de la tournure qu'aurait pu prendre leur cohabitation en piste. Et, selon lui, l'Australien n'aurait pas forcément réussi à priver Márquez de certains de ses titres.

"Je crois que Marc aurait [eu] un avantage, grâce à sa capacité à dépasser les moments difficiles avec positivité", estime-t-il. "Si Casey avait vécu les difficultés de manière moins angoissée, il aurait gagné plus. Si en 2008 à Laguna Seca il était resté tranquille, sans vouloir démontrer à tout prix qu'il était très rapide, il aurait pu gagner le titre."

Lire aussi :

Indépendamment du talent pur des deux pilotes, incontestable, c'est leur personnalité qui fait la différence entre Márquez et Stoner selon Livio Suppo : "[Ce sont] deux des plus grands talents de ces dernières années. En termes de caractère, je dirais qu'ils sont diamétralement opposés. Marc est très solaire, Casey a tendance à être plus fermé. Il vivait chaque chose de manière plus difficile. Marc réussit à vivre la vie, pas seulement le sport, avec une positivité incroyable, et c'est à mon avis sa principale force."

"Je me souviens quand nous avons signé le premier contrat avec Marc, en 2011 : je lui ai dit que j'appréciais le fait qu'il était aussi gentil et spontané, mais qu'il allait probablement changer avec le temps, l'argent et le succès. Quand j'ai quitté le MotoGP, il avait déjà gagné quatre titres en cinq ans et il n'avait absolument pas changé. C'est appréciable qu'un pilote qui devient riche et célèbre en quelques années à peine garde ainsi les pieds sur terre."

Titré dès sa deuxième année en MotoGP, avec Ducati, Casey Stoner a eu la particularité de réussir à remporter le championnat également avec Honda, quatre années plus tard. Marc Márquez, lui, est devenu l'homme du HRC dès son plus jeune âge, se liant à la marque à une époque où il n'avait été titré qu'en 125cc, et il en restera le leader au moins jusqu'en 2024.

Si cette fidélité est parfois perçue comme une frilosité de l'Espagnol face à un nouveau défi qui serait synonyme de mise en danger, Livio Suppo ne croit pas que s'engager avec l'éprouvante Ducati, par exemple, poserait de réelle difficulté à la star espagnole. "Marc, je l'imagine bien sur n'importe quelle moto. C'est un talent unique, capable de s'adapter rapidement. Comme l'a été Casey, du reste, car il avait tout de suite été très rapide en passant de Ducati à Honda", rappelle-t-il.

Finalement, Marc Márquez et Casey Stoner n'ont collaboré chez Honda que dans des rôles différents, l'Australien étant devenu le pilote d'essai du constructeur après son retrait de la compétition. Une histoire qui a pris fin, selon lui, sur la volonté de celui qui s'est rapidement imposé comme la nouvelle référence du MotoGP.

partages
commentaires
C'était un 14 juin : le duel magistral entre Rossi et Lorenzo à Barcelone

Article précédent

C'était un 14 juin : le duel magistral entre Rossi et Lorenzo à Barcelone

Article suivant

Aleix Espargaró : "Difficile de dire non à Repsol Honda"

Aleix Espargaró : "Difficile de dire non à Repsol Honda"
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021