Maverick Viñales reste sur son nuage avec son rythme de course

C'est encore un Maverick Viñales aux yeux brillants et au large sourire qui a rejoint le carré d'interviews et la visioconférence réservée aux nombreux médias absents à Jerez, après les deux séances d'essais libres de ce vendredi.

Maverick Viñales reste sur son nuage avec son rythme de course

Maverick Viñales avait affiché un optimisme sans faille après les encourageants essais de mercredi. Cette fois, par des conditions bien plus compétitives au milieu de teams ayant sensiblement fait progresser leurs chronos, le pilote Yamaha factory est resté dans le coup et s'attend surtout à disposer des armes nécessaires pour mener à bien son plan de départ depuis la première ligne de la grille et d'attaquer en début de course. Sa référence du jour, établie en 1'37"374, se trouve à seulement 0"024 de la meilleure, installée par Marc Márquez en EL1.

Au contraire d'un Fabio Quartararo quelque peu interloqué par une difficile journée au cours de laquelle son ressenti n'a pas été le meilleur au guidon de la M1, le #12 dit s'être "très bien senti" dans la matinée comme dans l'après-midi, par des températures une nouvelle fois très hautes.

Lire aussi :

"L'adhérence était très élevée lors de la séance matinale et j'ai pu réaliser de très bons temps au tour sans aucun problème. L'après-midi, nous avons fait une séance d'entraînement et avons dû essayer beaucoup de choses, surtout au niveau de l'électronique en essayant de progresser pour les conditions chaudes. Je me suis assez bien senti et j'ai senti une amélioration tour après tour, surtout dans le dernier run. Nous avons essayé quelque chose de différent et j'ai pu enregistrer un très bon temps avec des pneus très usés", révèle-t-il.

Il demeure des choses à améliorer, concède-t-il cependant : "C'est certain ! Pour demain, nous avons de nouvelles idées à essayer, mais nous ne voulons pas perdre le fil parce que je pense que la moto fonctionne bien. Sur un tour, c'est fantastique ! Il nous faut essayer de continuer sur la même voie que ce que nous faisons en ce moment."

P. Pilote Moto Tours Temps Écart km/h
1 Spain Marc Márquez Honda 21 1'37.350   163.562
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 21 1'37.374 0.024 163.522
3 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 19 1'37.438 0.088 163.414

Solide en rythme de course comme sur un tour

Difficile de prendre Maverick Viñales à défaut d'optimisme. L'Espagnol en est persuadé : s'il parvient à se positionner dans le top 3 sur la grille de départ, il lui est possible de tirer profit d'un nouveau dispositif de démarrage performant pour tenter de prendre la poudre d'escampette en début de course et imposer son propre rythme. La séance de l'après-midi a été bien plus représentative de ce qui devrait attendre les pilotes dimanche après-midi en termes de températures et c'est donc sur le rythme dans ces conditions que se concentre Yamaha.

"Je sais que nous travaillons bien avec le pneu : c'est un point positif pour nous", ajoute l'enthousiaste Espagnol, qui ne s'émeut pas des quelques km/h lâchés au bout des lignes droites. "Je suis assez content de la deuxième session d'aujourd'hui parce qu'elle n'a pas été vraiment facile : il faisait chaud et il y avait du vent. Nous étions en retrait sur les radars de vitesse, c'est certain, mais il s'agit de quelque chose que nous avons à l'esprit. Nous devons tirer le meilleur parti de notre moto. Je me suis senti si bien dans les derniers tours avec beaucoup de carburant dans le réservoir. Et c'est sûr qu'au niveau de la vitesse de pointe, ce sera difficile ici, mais je pense que je sors très bien du virage n°5. Il sera donc difficile pour quelqu'un de me doubler car j'ai beaucoup de vitesse à cet endroit."

Lire aussi :

Dès lors, les qualifications "seront les clés de la course". "Nous devons être en tête, être en première ligne. Et nous nous élançons plutôt bien avec le nouveau dispositif. Il sera donc très important pour nous de partir en première ligne, les deuxième et troisième lignes n'ont pas d'importance."

Et Top Gun de conclure qu'il a bien l'intention d'activer les réacteurs d'emblée :  "Il sera très important de pousser dans les premiers tours et d'essayer de creuser un écart. Je n'ai pas eu de problème avec les pneus : en fait je suis très content de ceux-ci. Les deux combinaisons, dur/medium ou tendre/tendre sont efficaces donc il va être un peu difficile de décider quels pneus nous allons utiliser. Mais de toute façon, avec les deux composés, je me suis senti bien. J'ai senti que la moto fonctionne fantastiquement bien."

partages
commentaires
Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre

Article précédent

Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre

Article suivant

Johann Zarco se voit désormais "plus dans le style Ducati"

Johann Zarco se voit désormais "plus dans le style Ducati"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021