Pol Espargaró a éprouvé de "grosses difficultés" à Assen

Pol Espargaró a senti de fortes secousses sur sa Honda et il a été à la peine dans les changements de direction à Assen. Sa dixième place est "bien loin" de ses objectifs.

Pol Espargaró a éprouvé de "grosses difficultés" à Assen

Le Grand Prix des Pays-Bas n'a pas pris la tournure que Pol Espargaró espérait après une bonne première journée et même une séance d'essais qu'il estimait être sa meilleure de l'année. Le pilote du team Repsol Honda est longtemps resté 11e en course, ne gagnant des positions qu'à la faveur du passage dans les graviers d'Álex Rins et de la chute de Jack Miller, mais étant doublé dès le deuxième tour par un Marc Márquez pourtant parti neuf places derrière lui.

Seulement dixième à l'arrivée, Espargaró ne cache pas sa déception, ayant été en délicatesse avec le comportement de sa RC213V durant toute l'épreuve. "Difficile", résume le #44. "J'ai eu de grosses difficultés. Mon plus gros problème était surtout le changement de direction. C'était assez lourd pour faire changer la moto de direction et j'ai fait pas mal d’erreurs, donc au total j'ai perdu trois ou quatre secondes sur la distance de course juste avec des erreurs, en allant sur le vert dans les changements de direction, puis nous avons eu un problème."

Lire aussi :

"Je ne comprends pas exactement pourquoi, mais des énormes secousses dans la ligne droite, comme s'il y avait beaucoup de bosses et le pneu tendre n'aidait pas, les secousses étaient énormes et j'avais beaucoup de mal à les contrôler. Je me suis vraiment fatigué pendant la course et je n'arrivais pas à être aussi constant que les autres pilotes."

"Dans les derniers tours j'ai vu que j'étais un peu loin de Taka [Nakagami], j'ai juste roulé et j'ai terminé la course dixième. C’est bien sûr loin de ce que nous voulons mais il y a cette pause estivale qui va nous aider à prendre un peu de repos, retrouver un peu d'énergie, pour essayer de revenir à la prochaine course en Autriche avec plus d'énergie."

Alors que Marc Márquez a réussi une belle remontée depuis la 20e place sur la grille, pour finir trois places et huit secondes devant Pol Espargaró, ce dernier a encore des difficultés à réaliser des dépassements avec la Honda et il pense que de meilleurs résultats passeront avant tout par des prestations plus satisfaisantes en qualifications, la 11e place conquise le samedi à Assen n'étant selon lui pas suffisante.

"Pour moi il est toujours difficile de doubler, surtout au début de la course avec le plein d’essence. J'ai eu du mal à être derrière les pilotes. Si je suis seul je peux imprimer un bon rythme, comme [dans le warm-up], mais dès que j'ai des ennuis face à d'autres pilotes, je protège la trajectoire intérieure pour ne pas être dépassé puis je commence à ne pas rouler comme je le sais, comme je l'aime, et je commence à faire des erreurs."

"C'est l'essentiel : commencer à tout faire le samedi et non le dimanche, ne pas attendre le dimanche pour faire quelque chose d'intéressant. Le travail principal après la pause estivale sera d'être plus performant le samedi en qualifications, et travaillons sur ça."

Lire aussi :

Pol Espargaró a disputé la course avec le nouveau châssis de Honda, jugé prometteur par Marc Márquez, mais il préfère de son côté ne pas se prononcer sur les progrès apportés par cette évolution : "Je ne peux pas le dire maintenant car pour le sentir il faudrait reprendre la piste avec l'ancien châssis. Ça n'a pas été exceptionnel mais on ne sait pas à quoi correspondent ces secousses : à l'électronique, au pneu tendre ou au châssis. Il est difficile de le savoir, maintenant nous devons analyser plus de données et ensuite découvrir ce qu’il se passe."

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi le divorce entre Viñales et Yamaha satisfait les deux parties

Article précédent

Pourquoi le divorce entre Viñales et Yamaha satisfait les deux parties

Article suivant

Miguel Oliveira a dépassé ses propres attentes à Assen

Miguel Oliveira a dépassé ses propres attentes à Assen
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021