Pol Espargaró : Rejoindre LCR ne serait "pas un problème"

Pol Espargaró ignore encore quelle sera son équipe en 2023 mais ne verrait pas d'un mauvais œil un passage chez LCR, l'équipe satellite de Honda, sans exclure un retour chez Tech3.

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

L'avenir de Pol Espargaró dans l'équipe Honda officielle est plus qu'incertain. Son contrat arrive à échéance en fin de saison et plusieurs signaux ne vont pas en faveur d'une prolongation entre les rumeurs évoquant une arrivée de Joan Mir, en quête d'un point de chute après le désengagement de Suzuki, et le fait qu'il semble quelque peu écarté du développement puisque la moto dont disposait Marc Márquez a été attribuée à Takaaki Nakagami et pas à lui ce week-end à Barcelone.

Un retour chez Tech3, qui lui permettrait également de renouer avec la KTM au guidon de laquelle il a décroché six de ses huit podiums en MotoGP, est évoqué mais le Catalan ignore encore de quoi son avenir sera fait. "Il y a différentes options et ça en fait partie, mais ce sont des rumeurs et il y a des pilotes qui ont des options", a rappelé Espargaró ce vendredi. "C'est un jeu d'échecs et il faudra attendre que les rois bougent, puis le reste des pièces se déplaceront."

Le Catalan évoque la possibilité de rester dans la "structure Honda", ce qui signifie qu'il pourrait rejoindre l'équipe satellite de la marque, LCR : "On se sent plus aimé dans l'équipe d'usine mais on voit que Nakagami est plus 'officiel' que moi en ce moment, il teste des pièces que je n'ai pas. L'équipe de Lucio [Cecchinello] est une très bonne structure, avec des mécaniciens très bons et expérimentés, les motos sont les mêmes que les officielles et ça ne me gênerait pas de terminer là-bas, ça ne serait pas un problème. On verra."

Le meilleur environnement avant tout

Espargaró semble privilégier une prolongation avec le clan Honda mais n'exclut aucune piste, cherchant surtout un environnement qui lui permettra de s'épanouir : "Actuellement je suis plutôt calme, je me sens bien chez Honda et je suis bien traité, et il y a la possibilité de continuer mais aussi d'aller ailleurs."

"Sincèrement, nous ne sommes pas restés les bras croisés et nous avons d'autres options qui sont très intéressantes, peut-être meilleures financièrement que Honda, même si au final, à mon âge, je ne veux pas de l'argent mais être calme, heureux et décrocher des résultats. Pour le moment les résultats ne sont pas là et la moto ne fonctionne pas comme on le voudrait. On va étudier les options à notre disposition au cours des prochaines semaines et on prendra une décision très rapidement."

L'incertitude actuelle ajoute une pression sur les épaules des pilotes mais Pol Espargaró a appris à vivre avec : "Cette atmosphère n'aide sûrement pas mais ça fait partie du métier, on y est confronté tous les deux ans quand il faut renouveler son contrat. Parfois on a la main, parfois on a du mal à trouver une moto."

Avec Germán Garcia Casanova

Lire aussi:

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Aleix Espargaró leader et ambitieux : "Je veux vraiment gagner"
Article suivant Bagnaia : "Le grip le plus bas que j'aie jamais eu avec une moto"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France